Trafic de drogue : un réseau de vente d'héroïne basé à Orléans démantelé

Publié le

Une douzaine de membres et de clients d'un réseau qui importait des stupéfiants depuis les Pays-Bas pour les revendre en région orléanaise ont été interpellés ce 11 mai.

C'est le résultat d'une "enquête minutieuse", "rapide et efficace", expliquent les gendarmes de la brigade de recherche d'Orléans. Ce mercredi 11 mai, quatre personnes suspectées pour trafic de drogue et dix consommateurs ont été interpellés à travers la France, concrétisant une enquête de deux mois et demi.

Deux kilos et demie d'héroïne saisis dans un véhicule

Deux premiers suspects ont été arrêté dans le Pas-de-Calais, sur l'aire d'autoroute de Saint-Léger sur l'A1, "alors qu'ils effectuaient un trajet retour de Rotterdam". Fouillé par les gendarmes, leur véhicule contient cinq pains d'héroïne pesant au total 2,5 kilos, pour une valeur marchande selon les gendarmes de 140 000 euros.

Simultanément, une autre intervention est menée à Orléans pour interpeller les deux autres mis en cause ainsi que des clients. Présentés à la procureure de la République, les quatre suspects ont été jugés en comparution immédiate ce lundi 16 mai, à 14 heures, au tribunal judiciaire d'Orléans. Les consommateurs, eux, "feront l’objet d’un traitement judiciaire ultérieur".

Plus de 80 militaires de gendarmerie, notamment ceux du Loiret et du Pas-de-Calais, ont été mis à contribution pour l'enquête et les interpellations, avec un renfort de la police municipale d'Orléans.