• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Village sportif Décathlon à Saint Jean de Braye : l’autorisation d’exploitation commerciale à nouveau retoquée

Le collectif SPLF 45 place de la Loire à Orléans (Loiret) - 11 juin 2016 / © F3
Le collectif SPLF 45 place de la Loire à Orléans (Loiret) - 11 juin 2016 / © F3

La Commission Nationale d'Aménagement Commercial a annulé pour la 2e fois l'autorisation d’exploitation du village sportif Décathlon à Saint-Jean-de-Braye (Loiret). Une victoire pour les opposants au projet qui se mobilisent depuis trois ans pour empêcher le bétonnage de cette "zone humide".

Par Ch.Launay

Samedi dernier, le collectif SPLF 45*, réuni à Orléans place de la Loire, ne cachait pas sa joie. L'avis défavorable émis par la Commission Nationale d'Aménagement Commercial (CNAC) annule l'autorisation commerciale et le permis de construire du projet d'implantation d'un village sportif Décathlon à Saint Jean-de-Braye. Une décision de bon sens pour Yannick Cheyns Président de l'association SPLF 45 qui admet que les inondations ont sans doute "apporté de l'eau à leur moulin". "On a le sentiment d’avoir fait notre service d’intérêt général en empêchant le bétonnage de 10 hectares de Zone Humide dans une zone déjà touchée par les inondations (vallée de la Bionne). Et l'agriculteur va pouvoir continuer à exploiter ces terres". 
 
Pour la ville de Saint Jean de Braye, porteuse du projet avec Décathlon, l'annulation d'exploitation de la CNAC marque-t-elle la fin cet important chantier ? Les travaux de construction devaient démarrer au cours de l'été. Le maire (PS) David Thiberge refuse pour l'instant de se déclarer vaincu et dit attendre de connaître, tout comme Décathlon, les motifs du refus de la CNAC qui seront communiqués dans quelques semaines.   

Une affaire aux allures de marathon

Le SPLF 45 conteste depuis 2013 la création de cette zone de commerces et de loisirs sur 16 hectares de terres agricoles situées en zone humide et naturelle. La Commission Nationale d'Aménagement Commercial (CNAC) avait annulé un première fois en septembre 2014 l'autorisation d’exploitation qui avait été accordée en juillet de la même année par l’antenne départementale de la même commission. Décathlon et la ville de St Jean de Braye avaient alors rédigé un nouveau projet tenant compte des observations de la CNAC. Et en 2015, la commission départementale avait validé à nouveau le projet. Avant que la CNAC annule l'autorisation en juin 2016. 

Ce qui montre le total désacord entre instances nationale et locale en terme d'Aménagement Commercial du moins sur cet projet. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus