Lutte anti-terroriste : le Loiret en tête des signalements

© F3
© F3

Selon un bilan officiel de l'Unité de coordination de la lutte anti terroriste : 8 250 personnes radicalisées ont été signalisées sur l'ensemble du territoire français. Dans la région Centre-Val de Loire, ce sont surtout les départements limitrophes avec l'Ile-de-France qui sont concernés.

Par M.Demazure

En Eure-et-Loir, plus de 50 signalements ont été effectués et plus de 100 dans le Loiret. Ces personnes ont été repérées en raison d'un repli identitaire, d'une apologie du terrorisme ou de leur hostilité aux institutions. 

Ce sont essentiellement des hommes, majeurs. Le phénomène toucherait de plus en plus d'adolescents et de femmes. Des individus qui ne basculent quasiment jamais en pianotant seuls sur leur ordinateur. Le déclencheur est dans 95% des cas lié à un contact humain, une rencontre avec un intégriste

Avec l'état d'urgence, l'Etat dispose d'un arsenal de mesures destinées à lutter contre le terrorisme comme les perquisitions administratives. Elles ont surtout concerné l'Eure-et-Loir, le Loiret et l'Indre-et-Loire. Mais il permet également de prononcer des assignations à résidence sans accord préalable d'un juge. Une dizaine dans le Loiret.

Des mesures qui font débat. Certaines ayant été contestées et même annulées par la justice et le Conseil d'Etat. 

video Terrorisme : 8 250 islamistes radicaux signalés
En moins d'un an, le nombre de personnes signalées comme radicalisées a doublé en France, selon les chiffres publiés par "Le Figaro" ce mercredi 3 février. 

 

Sur le même sujet

Tout le monde peut prendre sa place

Les + Lus