• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Orléans, Tours, plusieurs villes françaises ont déjà battu leur propre record annuel de chaleur cette année

C'est l'été indien. De nombreux records de chaleur sont tombés dans de nombreuses villes, dont Orléans et Tours. / © Cottereau Fabien - max ppp
C'est l'été indien. De nombreux records de chaleur sont tombés dans de nombreuses villes, dont Orléans et Tours. / © Cottereau Fabien - max ppp

Encore cette semaine, les températures seront chaudes en Centre-Val de Loire. De nombreux records de chaleur sont tombés dans de nombreuses villes.

Par Fabienne Marcel

Ce lundi, au plus fort de l'après-midi, on dépasse facilement le seuil des 30° dans la région Centre-Val de Loire. 32° à Châteauroux (Indre), 30° à Beaugency (Loiret). Bref il fait chaud ! Et les jours suivants seront pareils... Devant l'été 2017 mais derrière celui de 2003, l'été 2018 est le deuxième été le plus chaud depuis 1900 selon Météo France
 
En 2018, la température moyenne a été de 21,2°C soit 2 degrés de plus que la normale. C'est notamment l'épisode caniculaire entre la fin du mois de juillet et le début du mois d'août qui ont fait considérablement monter le thermomètre. Plusieurs villes françaises ont déjà battu leur propre record annuel de chaleur.
 
 


Record de chaleur battu à Orléans et Tours

Mercredi dernier, Orléans a connu son 86e jour de l'année avec une température supérieure à 25 °C. Le précédent record de la ville, qui recense ses températures depuis 1938, datait de 1947 avec 84 jours à plus de 25 °C.  Tours, qui mesure ses températures depuis 1959, a aussi battu son précédent record de 82 jours en 1976 et compte déjà 83 jours de chaleur. En cause, un printemps chaud dès avril et un été prolongé cette année. « On est sur un mois de septembre chaud, d’autres villes vont voir leur record tomber », souligne François Jobard, prévisionniste chez Météo-France.

Le nombre annuel de jours de chaleur est « un critère très utile […] pour caractériser le réchauffement » et établir « une tendance de fond », ajoute le météorologue interrogé par l'AFP. « Leur nombre a tendance à augmenter, et inversement, le nombre de jours de fraîcheur l’été – à moins de 20 °C – a chuté drastiquement ».

Une baisse des températures est prévue à partir de vendredi dans notre région. Peut-être le début de l'automne ? 
 

Sécheresse et restriction d'eau

Conséquence de cette vague de chaleur ? Les restrictions d'eau continuent d'augmenter. Restez informés avec notre partenaire Météo Centre. 
 
 

 

Sur le même sujet

Sécurité et effectif policier sur Tours

Les + Lus