• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Parité à l'Assemblée : la France en progrès, encore un effort pour la région Centre !

Sans être totalement paritaire, l'Assemblée Nationale est de plus en plus représentative. / © Hug Dassonval et Alan Ribeiro - Efficom Lille
Sans être totalement paritaire, l'Assemblée Nationale est de plus en plus représentative. / © Hug Dassonval et Alan Ribeiro - Efficom Lille

Avec 35% de femmes députées, le Centre-Val-de-Loire ne fait pas partie des plus mauvais élèves, mais pourrait mieux faire en terme de réprésentativité. 

Par Yacha Hajzler

"En terme de parité à l'Assemblée nationale, la France est montée à 14ème place sur 190 pays." L'annonce a été partagée sur twitter par l'attaché parlementaire du groupe écologiste, Pierre Januel, il y a quelques jours. 


La France sur la bonne voie


Il joint un lien vers ce classement des pays selon le nombre de femmes présentes dans les hémicycles, rapporté au nombre de parlementaires élus. Il a été établi par l'Union Interparlementaire, la plus ancienne des institutions politiques internationales, qui rassemble les parlements de tous les états souverains. 

Classés devant la France : le Rwanda, qui rafle la première place, mais encore le Nicaragua, la Namibie ou l'Espagne. 14ème, une belle avancée déjà simplement par rapport à la précédente législature : en 2012, la France se classe 37ème, avec 155 femmes pour 577 sièges. 

Portée par les efforts du mouvement En Marche, qui avait respecté ses engagements en présentant 52% de femmes aux élections, la représentation des femmes à l'Assemblée Nationale a beaucoup progressé l'année dernière : 225 sièges. Il ne s'agit pas que de discrimination positive mais d'un enjeu de représentativité : selon les chiffres de l'INSEE au 1er janvier 2018, les femmes représentent 50,75% de la population française. 
 

Le Centre, élève moyen 


Les 24 régions françaises comptant des députés sur les bancs de l'Assemblée (ce compte inclut les régions d'Outre-Mer et la représentation des Français de l'étranger) font le grand écart. Les taux les plus extrêmes, 0% et 100%, sont atteint par les régions qui ont élu un très petit nombre de députés. 

Ainsi, le seul député de Saint-Barthélémy et Saint-Martin est une femme, ce qui propulse la région en tête du classement. 0% en revanche pour la Guyane, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon qui ont un seul député, 0% aussi pour la Nouvelle-Calédonie, qui n'en compte que deux, et 0% pour la Corse et ses quatre députés. 
 


La région Centre occupe pile la médiane, avec autant de régions mieux dotées en femmes que des régions moins bien pourvues. Lors des dernières élections, huit femmes ont été élues sur 23 députés :

  • Nadia Essayan, députée du Cher
  • Laure de La Raudière, députée d'Eure-et-Loir
  • Sophie Auconie, députée d'Indre-et-Loire 
  • Fabienne Colboc, députée d'Indre-et-Loire
  • Sabine Thillaye, députée d'Indre-et-Loire
  • Marianne Dubois, députée du Loiret
  • Caroline Janvier, députée du Loiret
  • Stéphanie Rist, députée du Loiret


Quatre d'entre elles sont effectivement issues des rangs de la République en Marche. Le Centre-Val-de-Loire, à l'image du pays, est en progrès. En 2012, seules cinq femmes étaient députées de notre région.

Le Centre-Val-de-Loire pourrait peut-être remonter au classement d'ici à la fin de l'année : les législatives partielles des 18 et 25 mars prochain opposeront Jean-Pierre Door (LR) et Mélusine Harlé (LREM) 

A lire aussi

Sur le même sujet

Saran : le centre pénitentiaire ouvert à nouveau

Les + Lus