Indre-et-Loire : 199 KM/H au lieu de 90 ! Un motard immobilisé pour grand excès de vitesse

Un contrôle de vitesse à l'aide de jumelles. / © AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD
Un contrôle de vitesse à l'aide de jumelles. / © AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

La Gendarmerie d'Indre et Loire est remontée. Elle publie sur sa page facebook un carton rouge. Un motard a été flashé ce samedi 199 KM/H au lieu 90 sur la commune de DRACHE.

Par Fabienne Marcel

 

Quand des "motards" pensent trop tard aux conséquences de leur inconséquence et voient leur moto immobilisée pour grand excès de vitesse finir à la fourrière ! 

Encore une fois, ce week-end des motards qui essoraient la poignée des gaz sur les routes d’Indre-et-Loire ont fait les frais, si l'on ose dire, des dernières mesures gouvernementales sur les grands excès de  vitesse (vitesse de plus de 50 km/h au-dessus de la visite maximale  autorisée), écrivent les gendarmes dans un billet sur leur page Facebook

Le motards roulait à 199 km/h au lieu de 90 à 16 h ce samedi sur la RD910 de la commune de DRACHE (37). Le permis de conduire de cet homme de 44 ans lui a été retiré. Mais ce n'est pas tout et c’est tout nouveau sa moto lui a été "confisquée" dans l'attente d'une décision  de justice.


Immobilisation et mise en fourrière immédiates des véhicules contrôlés en grand excès de vitesse et peine alourdie pour la conduite avec un faux permis


Les gendarmes en ont profité pour rappeler aux motards les nouvelles mesures gouvernementales contre les grands excès de vitesse. La première permet que les véhicules contrôlés en dépassement de 50 km/h (ou plus) de la vitesse maximale autorisée soient immobilisés et immédiatement placés en fourrière par les forces de l'ordre. Limitée jusqu’alors aux cas de récidive de grand excès de vitesse, soit un délit puni de trois mois ’emprisonnement et 3 750 euros d’amende, cette faculté d’immobilisation est maintenant possible dès la constatation d’une première infraction de dépassement de 50 km/h ou plus.
Cette mesure, applicable à l’encontre des conducteurs français comme étrangers, vise à empêcher qu'un conducteur ayant une conduite aussi dangereuse ne puisse repartir au volant de son véhicule.

Sur le même sujet

Les + Lus