Saint-Pierre-des-Corps (37) : Les habitants ne veulent pas être expropriés

Publié le Mis à jour le
Écrit par V.H (avec La Nouvelle République).

Le nouveau plan de prévention des risques technologiques (PPRT) de l’usine Primagaz à Saint-Pierre-des-Corps en Indre-et-Loire prévoit l’expropriation de 13 habitations sur 104. Le collectif des riverains réagit.

« Nous refusons les conclusions du PPRT et nous exigeons le déménagement de Primagaz, seule solution économiquement acceptable et humainement respectable à long terme », indique le communiqué du collectif.

En effet, si le PPRT est approuvé en l'état, treize propriétaires seront expropriés, d'autres pourront entamer des travaux de sécurisation ou demander aux pouvoirs publics d'acquérir leur bien.  Quelques habitants ont régit à nos confrères de La Nouvelle République : « Avec mon mari, on a beaucoup travaillé pour avoir cette maison. Elle est modeste, mais bon, c'est notre nid, et on y est bien. Nous vivons ici depuis 1958 » témoigne Jacqueline Sauze, 82 ans.

Selon les riverains, tous les périmètres n’ont pas été pris en compte pour établir ce plan. Ils réclament également la révision de la loi Bachelot. Mais c’est à cause des risques d’incendies, que le PPRT impose ces mesures pour les maisons implantées dans un rayon de 600 m autour du site Primagaz. Les services de l'État, eux, estiment que le risque qu’un accident se produise est  « extrêmement peu probable ».