Cet article date de plus de 5 ans

[Témoignages] Jean Germain, un an après

Il y a un an presque jour pour jour, on apprenait le suicide de Jean Germain au moment de l'ouverture du procès  dit "des mariages chinois". Des habitants de Tours et des élus évoquent celui qui fut maire de Tours pendant trois mandats, mais aussi vice-président au conseil régional et sénateur.
Tours le 30/08/13 - Le senateur maire de Tours Jean GERMAIN, lors de la presentation de la premiere ligne de tramway de la ville
Tours le 30/08/13 - Le senateur maire de Tours Jean GERMAIN, lors de la presentation de la premiere ligne de tramway de la ville © Francois Lafite/Wostok Press/MAXPPP
La disparition brutale de Jean Germain le 7 Avril 2015 a provoqué stupeur et tristesse chez nombre de tourangeaux. Un an après, l’image qu’ont les habitants de Tours de celui qui fut leur maire durant plus de vingt ans varie parfois sensiblement.

"Je suis encore sous le coup de l’émotion. C’est un type qui a fait pas mal de choses, qui a été brocardé pour un tas de choses qui ne sont pas vraies. Je trouve ca dommage. Moi j’en garde une belle image", confie une passante tourangelle à nos équipes.

Pour un autre promeneur, c’est un souvenir déçu qui prédomine aujourd’hui : "L’image que moi je garde de Jean Germain c’est qu’il a manqué de courage dans sa fin de vie. Il n’a pas osé affronter la justice et je trouve que c’est un peu lamentable parce qu’en fait, se sont les lampistes qui ont un peu été condamnés".

Agglo, Tram, Université ... l'empreinte de Jean Germain


Un premier hommage a été rendu la semaine dernière à Jean Germain avec la plantation symbolique d’un tilleul dans la cour du lycée Descartes.

Du côté des élus et des anciens collaborateurs, on estime que l’homme a durablement marqué de son empreinte la Touraine avec, par exemple, la création de la communauté d’agglomération « Tours Plus ».

Pour Serge Babary, actuel maire de Tours : " On est passé de l’époque de la reconstruction que symbolisait Jean Royer à l’époque du rayonnement. Et le rayonnement, ca a été à la fois le développement de l’université, de la recherche, du tramway. Ca a été aussi la création de nouveaux quartiers … autant de grands moments pour une ville dont le rayonnement était, pour Jean Germain, l’objectif principal".

Pour François Bonneau, Président de la région Centre-Val de Loire, impossible d’oublier le drame mais ce n’est pas le souvenir qu’il souhaite garder de l’ancien maire de Tours : "Une fois le drame, la douleur liée au drame… une fois cela un peu apaisé, éloigné, on voit ce qui reste et ce qui reste ce sont des marques positives, des élans vers l’avenir".

Les proches de l’ancien sénateur-maire de Tours, dont sa compagne Nora Perrin, espèrent aujourd’hui qu’une place de la ville prendra prochainement le nom de Jean Germain.


* Jean Royer était ministre sous les deux derniers gouvernements Pierre Messmer et maire de Tours de 1959 à 1995


Regarder le reportage de Patrick Ferret, François-Xavier Mauffrey et Luc Perot

Jean Germain, un an après

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage souvenir histoire sorties et loisirs société