Cet article date de plus de 6 ans

Manifestation à Blois : les profs du Loir-et-Cher réclament des postes en plus

Une cinquantaine enseignants ont manifesté mardi après-midi devant l'inspection académique du Loir-et-Cher, à Blois. Réunis à l'appel de plusieurs syndicats, dont le SNES-FSU et la CGT, ils s'inquiètent d'une baisse des moyens envisagés dans les collèges du département, l'année prochaine.
Cette mobilisation intervient une semaine après le comité technique spécial départemental du 2 février, une instance de consultation rassemblant les représentants du personnel et le directeur des services départementaux de l'Education nationale. Les mesures annoncées par l'inspection académique lors de cette réunion n'avaient pas satisfait les enseignants, qui avaient voté contre à l'unanimité.

75 élèves en plus dans les collèges du Loir-et-Cher

Dans un tract, distribué en marge de cette nouvelle manifestation, la FSU estime que "les moyens nécessaires (...) pour pallier la hausse démographique notamment dans les lycées sont largement insuffisants". Le syndicat d'enseignants estime à 75 la hausse du nombre d'élèves à venir, pour une baisse de la dotation horaire globale de 60 heures.

des dispositifs d'aide et de soutien vont disparaître à la rentrée"


Dans les établissements situés en réseaux d'éducation prioritaire (REP+), "des dispositifs d'aide et de soutien vont disparaître à la rentrée", s'inquiète Joanna Pfeiffer, responsable syndicale SNES.

Une délégation d'enseignants a été reçue à l'inspection académique.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation social