Loir-et-Cher : interdiction d'artifices de divertissement et de carburant à emporter

Image d'illustration / © F3 Centre-Val de Loire
Image d'illustration / © F3 Centre-Val de Loire

Du 20 décembre au 2 janvier, le préfet du Loir-et-Cher a interdit l'utilisation des artifices de divertissement et du carburant ainsi que le vente de carburant à emporter, par mesure de sécurité pour les fêtes de fin d'année.

Par Flora Battesti

Par mesure de sécurité à l'occasion des fêtes de fin d'année, le préfet du Loir-et-Cher a pris deux arrêtés préfectoraux réglementant la vente et l'utilisation d'artifices de divertissement et de carburants. L'interdiction débute le 20 décembre pour se terminer le 2 janvier et concerne tous le département du Loir-et-Cher.

Aucun feu d'artifice, ni pétard


La vente, le transport, le port et l'utilisation de pétards, d'artifices de divertissement et de tout dispositif de lancement de ces produits sont interdits sur la voie et les espaces publics dans tous le département du Loir-et-Cher. Cela est également le cas dans les autres lieux de rassemblements, notamment les enceintes sportives.

En effet, la préfecture précise que leurs usages nécessitent des précautions particulières, entraînent des nuisances sonores ainsi que des accidents et des atteintes aux personnes et aux biens.

Cependant des dérogations sont autorisées pour les professionnes titulaires du certification de qualification C4-T2 :
- La vente d'artifices de divertissement et d'articles pyrotechniques
- L'utilisation des artifices de divertissement dans le cadre des spectacle pyrotechniques.

Pas de carburants à emporter


La distribution, la vente et l'achat de carburants sont interdits dans tout récipent transportable, du 20 décembre au 2 janvier, sur l'ensemble du département. Une exception est faite s'il y a une absolue nécessité justifiée par le client et vérifiée en tant que besoin avec le concours des services de police locaux.

Les dispositions nécessaires doivent être prises par les détaillants, les gérants et les exploitants de stations service, notamment celles qui disposent d'appareils automatisés.

Ces dispositions sont justifiées pour prévenir des incendies volontaires ou en limiter les conséquences, sachant que la période des fêtes de fin d'année est suceptible de donner lieu à des débordements.

Sur le même sujet

Les + Lus