• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Montoire-sur-le-Loir : magasin multi-services cherche repreneur

Montoire-sur-le-Loir
Une boutique multi-services menacée de disparition - Ch. Chapiotin, I. Racine, T. Guiet

André et Danielle Repusseau ont tous les deux atteint l'âge de la retraite, mais ne souhaitent pas quitter le commerce qu'ils ont créé avant d'avoir trouvé un repreneur.

Par Ch. Chapiotin

Une petite boutique qui pourrait passer inaperçue au coeur de Montoire-sur-le-Loir en Loir-et-Cher, mais c'est en fait un endroit incontournable. Depuis maintenant plus de 20 ans, Danielle et André proposent dans leur magasin des services divers et variés. Danielle, 66 ans, a son coin couture, elle travaille pour le service hospitalier, mais aussi pour les particuliers. Elle s'occupe également de tout le côté administratif.

Le coin "couture" de Danielle / © Ch. Chapiotin
Le coin "couture" de Danielle / © Ch. Chapiotin


André, 67 ans, est un bricoleur : il a appris la cordonnerie, et s'est également lancé dans la fabrique de clés, et l'affutage des couteaux et ciseaux, entre autres. Le couple vend aussi de la maroquinerie, des couteaux, des parapluies, bref, dans cet espace de 50 m2, il se passe beaucoup de choses, pour l'instant en tout cas, car le commerce est menacé de disparition.

Le coin "bricolage" d'André / © Ch.Chapiotin
Le coin "bricolage" d'André / © Ch.Chapiotin

Ne pas laisser l'activité disparaître

A l'heure où Danielle et André pourraient aspirer à une retraite tranquille, ils continuent leur activité, en attendant que quelqu'un reprenne la suite. Cela fait environ un an qu'ils ont mis en vente leur fond de commerce : 15 000  euros, avec tout le matériel fourni, sans oublier une formation, et un accompagnement si besoin. Le couple, qui est parti de rien, ne souhaite pas voir son activité disparaître, d'autant plus qu'elle peut s'avérer très lucrative, ne serait-ce que par la fabrication des clés. 

La municipalité de Montoire-sur-le-Loir, qui souhaite lutter contre la désertification rurale, soutient le couple, par le biais notamment de Michel Durand, conseiller municipal. Tout faire pour que le commerce perdure, et que tout le travail fourni par André et Danielle ne reste pas sans suite. 

Sur le même sujet

Reportage Fête de la lumière

Les + Lus