• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Le compagnon de Xavier Jugelé et plusieurs personnalités signent une tribune contre Marine Le Pen

Hommage national à Xavier Jugelé, allocution poignante de son compagnon Etienne Cardiles

"Madame Le Pen, vous n'aurez pas nos haines", écrivent-ils dans une tribune initiée par Juliette Méadel, secrétaire d'État chargée de l'Aide aux victimes.

Par Fabienne Marcel

Pour la deuxième fois de l’histoire de notre pays, l’extrême droite atteint le second tour de l’élection présidentielle. En exploitant les peurs et les craintes que les attentats récents ont exacerbées, le Front national est à présent aux portes du pouvoir en France. Pourtant, son message est porteur de haine. Une haine qui attise la guerre dont nous ne voulons pas.

Artistes, philosophes, représentants du monde associatif, proches des victimes d'attentat comme Etienne Cardiles, le compagnon de Xavier Jugelé, Françoise Rudetzki ou Georges Salines s'élèvent "contre l'instrumentalisation des peurs" dans une tribune publiée lundi 1er mai dans Libération

"Madame Le Pen, vous étiez présente à la préfecture de police de Paris ce mardi 25 avril. Vous avez entendu les paroles dignes et poignantes d’Étienne Cardiles, brisé par la perte de son compagnon, Xavier Jugelé, ce jeune gardien de la paix assassiné sur l’avenue des Champs-Élysées par les terroristes. L’avez-vous seulement écouté dans son appel à la fraternité, à l’unité et à la cohésion républicaine ?", interpellent-ils la candidate du Front National. 

"Madame Le Pen, vous n'aurez pas nos haines", écrivent-ils, reprenant les mots d'Antoine Leiris. Lui qui a perdu sa femme et mère de son enfant au Bataclan le 13 novembre 2015, avait écrit "Non, vous n'aurez pas ma haine" dans un message relayé dans le monde entier. C'est en ces termes également qu'Étienne Cardiles s'est exprimé lors de l'hommage rendu à son compagnon, Xavier Jugelé, gardien de la paix assassiné le 20 avril sur les Champs-Élysées dans une attaque revendiquée par l'organisation jihadiste État islamique (EI).

Parce que la vengeance et la loi du talion, ce n’est pas notre conception de la Justice. Au lieu d’apaiser les esprits, votre projet ne fait que stimuler les tensions sans rien résoudre de nos difficultés, au contraire. Vous êtes le terreau sur lequel prospèrent nos ennemis.



"De simplifications en instrumentalisations, votre projet fragilise la République"

"De simplifications en instrumentalisations, votre projet fragilise la République que vous prétendez défendre et renforce le terrorisme que vous prétendez combattre. Face aux fléaux qui nous menacent et dont vous faites le lit, il ne peut y avoir d’autre réponse que la République, toute la République et rien que la République."

A lire aussi

Sur le même sujet

Série de saisies de drogues à Montargis dans le Loiret (3316823)

Les + Lus