Cet article date de plus de 8 ans

Procès d'un important réseau d'escroquerie à la carte bancaire à Toulon

Onze personnes, dont le fils de Daniel Vittini et des commerçants, sont jugés demain et jeudi devant le tribunal correctionnel de Toulon pour une escroquerie à la carte bancaire.

  A l'origine de cette enquête, le GIE carte bancaire avait remarqué, courant 2010,
des mouvements de fonds suspects sur des cartes bancaires utilisées dans des commerces des Bouches-du-Rhône, du Var, de Corse et des Alpes-Maritimes.

A la tête de cette escroquerie en bande organisée, Jérôme Albet, âgé de 33 ans,
qui était alors déjà recherché notamment pour des dossiers de même nature. Cet
homme est le fils d'une figure du grand banditisme corse,
Daniel Vittini, l'un des piliers présumés du gang de la Brise de mer, qui avait
été assassiné en juillet 2008 à Poggio-di-Venaco (Haute-Corse).
Le trentenaire, le seul à comparaître détenu, avait été interpellé à Disneyland
Paris lors d'un guet-apens tendu par la police, le 24 mai 2011, alors qu'il venait
de prendre une chambre dans un hôtel du parc d'attractions.

A ses côtés, une dizaine de commerçants - tabacs, organisateur d'événementiel,
vendeur de montres de luxe, gérant de station-service ou simple employé - parfois
en grande difficultés financières, à qui les malfaiteurs promettaient 40% des gains
frauduleux.

Les enquêteurs estiment à une centaine le nombre de cartes qui ont ainsi été copiées
entre fin mai 2010 et août 2010 pour un préjudice total estimé à plus de 270.000
euros.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice faits divers