• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Arrêt maladie: la Haute-Corse dans le top 10 des départements

Les Corses sont-ils plus souvent malades que le reste des Français... ? / © SEBASTIEN GAUDARD BLOIS/MAXPPP
Les Corses sont-ils plus souvent malades que le reste des Français... ? / © SEBASTIEN GAUDARD BLOIS/MAXPPP

12,8 jours d'arrêt maladie en moyenne par salarié en 2010: un chiffre qui place la Haute-Corse dans les quatre départements les plus consommateurs d'arrêts de travail, devant la Corse-du-Sud, 7e avec 11,9 jours, selon un rapport parlementaire présenté à l’Assemblée nationale.

Par Grégoire Bézie

Le classement a été établi par la Cour des comptes pour le rapport parlementaire de la Mission d’évaluation et de contrôle des lois de financement de la Sécurité sociale (MECCS) sur les arrêts de travail et les indemnités journalières. Un rapport adopté à l’unanimité par la Commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale, le 24 avril.

Selon ce classement, le département de la Haute-Corse se place 4e avec 12,8 jours d'arrêts maladie indemnisées par salarié en 2010, derrière les départements de l'Ain (13,0), du Var (13,1) et de l'Ardèche (13,2). La Corse-du-Sud est classée 7e, avec 11,9 jours d'arrêts.

Source: Cour des comptes (à partir des données CNAMTS et INSEE) / © Google Drive/FTViaStella
Source: Cour des comptes (à partir des données CNAMTS et INSEE) / © Google Drive/FTViaStella

Manque de contrôle sur les arrêts de travail​

Le rapport déplore le manque de contrôle sur les arrêts de travail de courte durée, notamment de moins de sept jours, quasiment impossibles à effectuer. Quand les organismes payeurs sont prévenus, le malade est le plus souvent retourné à son travail.

Pour lutter contre les abus, le rapport présente une liste de 24 préconisations, dont l’obligation pour les praticiens d’envoyer l’avis d’arrêt de travail "en 5 clics". Le dispositif permettrait de raccourcir le délai au bout duquel la caisse est informée de l’arrêt de travail, permettant des contrôles plus rapides.

Le rapport propose également d'établir un référentiel des durées indicatives d’arrêt de travail en fonction des pathologies. La mesure est présentée comme "une aide" pour les médecins confrontés à un patient réclamant plus de jours d’arrêt de travail.
DMCloud:63937
La Corse championne des arrêts maladie
Jean-Claude Voizard, directeur de la CPAM de la Haute-Corse; Marie-Paule Houdemer, présidente de la CPAM de la Haute-Corse; Sauveur Merlinghi, secrétaire Conseil de l'ordre des médecins (2A) Par téléphone.

 

Sur le même sujet

Corse : signature de la 4e convention tripartite entre l’État, la collectivité et l’université 

Les + Lus