"On n'attendait rien de Thiriez, alors on n'a pas été déçus" Didier Grassi

Au lendemain de la visite quasi ministérielle de Frédéric Thiriez, le président de la Ligue de Football Professionnel, les réactions sont nombreuses. Il n'a pas transigé sur la sacralisation du 5 mai, et ça ne peut satisfaire ni le monde du football corse, ni les familles des victimes. 

Frédéric Thiriez reste opposé à une sacralisation du 5 mai, tout en se disant favorable à une commémoration du souvenir de la catastrophe. Les réactions autour de sa dernière prise de position sont elles aussi sans surprise. 

Didier Grassi, le porte-parole du collectif du 5 mai, l'accuse de mentir : "quand il dit que les décisions de la Fédération Française de Football en janvier 2013, ce sont faites après les discussions qui ont eu lieu au sein du Comité de suivi... C'est totalement faux, puisque aucunes des propositions portées par ce comité, y compris celles qui faisaient l'unanimité, n'ont été retenues". 


durée de la vidéo: 01 min 35
Les réactions aux propos de Frédéric Thiriez

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football ac ajaccio sc bastia sport