• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Fin de conflit aux lycées agricoles de Borgo et Sartène

orgo, le 9 septembre 2013 / © FTViastella
orgo, le 9 septembre 2013 / © FTViastella

L'intersyndicale reçue le 11 septembre à Paris au ministère de l'agriculture a obtenu le maintien dans leurs fonctions de 3 personnels contractuels.
Le travail a repris ce jeudi 12 au matin dans les deux établissements.

Par Jean Crozier

Les syndicats poursuivaient  la grève débutée vendredi dernier pour dénoncer la non-titularisation d'un professeur de français en poste depuis presque trois  ans au sein de l'établissement.
 Le poste  de ce professeur  a été attribué cet été à un enseignant de Colmar dans le cadre de mouvement nationaux.
Les concertations engagées depuis n'ont toujours pas permis de trouver de solution.
Sandrina Casanova Porte-parole SYAC-CGT-UNSA-STC


A Sartène, le lycée agricole est bloqué  également ce lundi et mardi également: aucun lycéen n'aura cours le 10 septembre.
L'ensemble du personnel est mobilisé en soutien à l'un de leurs collègues contractuels.
Ils réclament également des heures supplémentaires après la nomination d'un professeur venu du continent.

Dans un communiqué rendu public ce 9 septembre (voir ci dessous), l'intersyndicale CGT UNSA STC  appelle l'ensemble  de la population et des acteurs du monde rural à venir apporter leur soutien pour la défense d'un enseignement agricole de qualité au service de la Corse, demain matin dès 8h devant nos deux établissements respectifs.

Le communiqué de l''intersyndicale CGT UNSA STC

L'intersyndicale CGT UNSA STC des deux lycées agricoles de Corse tient a réaffirmer son soutien aux deux  collègues précaires victimes d'une gestion calamiteuse des moyens et soumis soit à des mobilités  forcées hors de Corse soit à une réduction de leurs temps de travail et une dégradation des conditions d'exercice de leur métier d'enseignant.

Comment accepter que des collègues reconnus dans leur travail soient, du jour au lendemain, contraints de quitter leur région ou de se retrouver au chômage ?

Aujourd'hui, l'ensemble des personnels du Lycée Agricole de Sartène présents sur l'établissement a procédé à un barrage filtrant, avec le soutien des militants du monde politique. Notre souhait était d'alerter les familles et la population sur la situation intolérable de deux de nos collègues tout en permettant un bon déroulement de la rentrée scolaire.

Ce problème récurrent est dû aux difficultés de mobilité en Corse pour l'ensemble des personnels du ministère de l'agriculture et en premier lieu les contractuels. Il faut rappeler qu'au Lycée Agricole de Sartène 46% des personnels sont des précaires soit 34 collègues.
En effet, en dehors des deux lycées agricoles insulaires, les seules possibilités d'affectation sont sur le continent. Or la plupart des collègues installés en Corse ne peuvent pas quitter leur famille pour prendre un poste sur le continent.

En réponse au mouvement des personnels de Borgo, les propositions du Directeur Régional de l'Agriculture Alimentation et Forêt, faites le vendredi 6 septembre  ne sont pas acceptables car elles ne résolvent aucune des situations.

De plus à Sartène, la situation de Madame Carron-Franceschi est toujours incertaine. Nous exigeons donc que le DRAAF tienne ses engagements faits le 19 juillet dernier, lors d'un entretien téléphonique, soit  un poste uniquement dans sa matière.

Des solutions existent, il reste au Ministère à les entendre.

En conséquence, les personnels réunis en assemblée générale ont décidé de durcir le mouvement dès le mardi 10 septembre dans l'attente d'une entrevue à Paris au ministère de l'agriculture le  mercredi 11 septembre.

Sur le même sujet

Fête de la musique : à Bastia, trois studios de répétitions mis à disposition de groupes amateurs

Les + Lus