• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Fusillade dans une boîte de nuit en Corse: huit ans de prison en appel

Un transport de détenu sous haute protection dans la Souricière du palais de Justice de Bastia (Illustration) / © STEPHAN AGOSTINI/AFP
Un transport de détenu sous haute protection dans la Souricière du palais de Justice de Bastia (Illustration) / © STEPHAN AGOSTINI/AFP

Peines de prison aggravées en appel pour deux frères jumeaux, Dominique et Marc Pantalacci. Agés de 21 ans, ils ont été condamnés mercredi 18 septembre à huit ans de prison par la cour d'appel de Bastia, pour avoir provoqué une fusillade dans une discothèque en 2010.

Par Grégoire Bézie

Huit ans de prison pour la fusillade du Sun

Dominique et Marc Pantalacci ont été reconnus coupables d'avoir provoqué la fusillade dans une discothèque, le Sun, dans laquelle une jeune femme avait été grièvement blessée le 22 août 2010 à Porticcio, une station balnéaire de la rive sud du golfe d'Ajaccio.

En première instance, les deux frères avaient été condamnés à sept ans de prison, Le procureur avait alors requis huit ans de prison alors que les deux prévenus n'avaient cessé de clamer leur innocence durant leur procès. 

Le 22 août 2010 à Porticcio, cinq personnes avaient été blessées, essentiellement dans les membres inférieurs par des projectiles de plomb, dont une plus grièvement, touchée aux jambes et aux poumons.

Selon des témoins, les jumeaux avaient quitté la discothèque après une bagarre. Ils étaient revenus au petit matin et avaient tiré dans le public présent avec des armes de gros calibre.
DMCloud:106707
Fusillade du Sun: peines aggravées en appel pour les frères Pantalacci
Me Jean-Michel Mariaggi, avocat de la partie civile; Me Antoine Vinier-Orsetti, avocat de la défense


Impliqués dans deux autres​ affaires​

Les Pantalacci et leur frère aîné Alexandre, 29 ans, ont été condamné en février dernier par le tribunal correctionnel de Marseille à quatre ans de prison. Présentés comme "un groupe criminel solide", l'affaire concernait la découverte d'une cache d'armes en avril 2011 à Ajaccio.

Marc et Dominique Pantalacci sont également écroués dans une autre affaire: une tentative d'assassinat, le 8 novembre 2011 à Ajacci, visant un ancien nationaliste, Yves Manunta, reconverti dans les affaires dans le domaine de la sécurité et qui sera tué par balles en juillet, lors d'une seconde tentative.

Sur le même sujet

Tema - Les vieux hôtels de Corse (5/5)

Les + Lus