Serpentex: des tirs réels et des bombes larguées en Corse

© Archives PC
© Archives PC

L’exercice SERPENTEX, qui se déroule du 25 novembre au 13 décembre 2013, est un exercice d’entraînement d’appui aérien rapproché organisé par l’Armée de l’Air française en Corse. Le Canada y déploie un dispositif cette année avec des CF18.

Par Michèle Mignot

Joseph est pilote amateur en corse, il entend voler ce jour-là vers Propriano où le petit aéroport de Tavaria peut l'accueillir lorsqu'il pratique son loisir préféré. Avant de décoller, il consulte comme à chaque fois le NOTAM, les messages aux navigants aériens, qui sont édités en cas de modification d’une installation au sol, de présence d’obstacles (exemple une grue) à proximité d’un aéroport ou d'un quelconque autre danger pour la navigation aérienne. Il peut aussi définir des zones interdites de survol. Ce jour-là, rien n'est notifié.

Mais une fois en vol en direction du sud d'Ajaccio,  un message radio l'informe qu'il ne peut se rendre à destination à Propriano, pour cause d'exercice SERPENTEX.

Serpentex, comme l'indique le site du Ministère de la Défense, est un exercice d’entraînement annuel et multinational d’appui aérien rapproché organisé par l’Armée de l’Air française en Corse.

«Dédié originellement à la mise en condition opérationnelle du personnel projeté sur le théâtre Afghan, cet exercice a pour objectif principal d’entraîner, dans un environnement tactique complexe, les unités aériennes et les équipes de contrôleurs aériens avancés (FAC, Forward Air Controller) aux missions d’appui feu

Son contenu évolue cette année pour prendre notamment en compte les enseignements des dernières opérations (Lybie, Mali) et mettre en œuvre de nouveaux modes d’action.

Un article canadien de 45e nord.ca nous apprend encore que cette année le Canada déploie en Corse un dispositif de quelques 200 personnes et 7 aéronefs qui proviennent des quatre coins du pays.
DMCloud:133823
Serpentex, un exercice d'entrainement annuel et multinational d'appui aerien
Lieutenant-Colonel Olivier Aribaud, Commandant en chef opérations inter-armées exercice Serpentex; Colonel Stéphane Groen, Commandant de la base 126 de Solenzara; Lieutenant-Colonel Luc Girouard, Commandant force opérationnelle canadienne

Des survols d'avions militaires en nombre jusqu'au 13 décembre.

"Préparation opérationnelle de grande ampleur, cet exercice réunira cette année, au plus fort de son activité près de 800 militaires. Huit nations étrangères (Canada, Royaume-Uni, Etats-unis, Espagne, Italie, Belgique, République Tchèque, Slovénie) seront représentées aux côtés des militaires français.

Pour le volet aérien, une trentaine d’avions de chasse (Rafale et Mirage 2000 D, CF-18 canadiens, F18 MLU espagnols), un CP-140 canadien, des avions de transport français (CN235 et C160), des hélicoptères Gazelle de l’aviation légère de l’armée de terre (ALAT) seront déployés ainsi qu’un drone Reaper italien.

Pour le volet sol, des équipes de contrôleurs aériens avancés de l’armée de l’air (CPA), de l’armée de terre ainsi que des 8 nations présentes participeront à SERPENTEX."

Sur le même sujet

Ajaccio : l’État annonce une nouvelle centrale thermique au gaz en 2023 

Les + Lus