Cet article date de plus de 7 ans

Jacques Mariani entendu dans une nouvelle affaire de racket

Jacques Mariani a-t-il piloté depuis sa cellule de la prison de Sequedin à Lille, une opération d'extorsion de fonds visant des commerçants de la région aixoise ? Le fils d'une figure du banditisme corse aujourd'hui décédée est entendu depuis le 11 décembre par les enquêteurs de la PJ de Nanterre.
Fils de Francis Mariani, ex-pilier du gang bastiais de la Brise de mer décédé en janvier 2009 dans l'explosion d'un hangar en Corse, Jacques Mariani, 46 ans, a été extrait de sa cellule mercredi pour être conduit dans les locaux de la police judiciaire de Nanterre.

Entendu avec une dizaine d'autres personnes, il doit s'expliquer sur des faits d'extorsion et des abus de biens sociaux commis contre des commerçants de la région aixoise. 

En avril 2013, la cour d'appel d'Aix-en-Provence avait déjà condamné Jacques Mariani pour un affaire similaire visant un restaurant et deux boîtes de nuit, à quatre ans de réclusion criminelle. 

La particularité du dossier résidait alors dans le fait que les dirigeants d'établissements, d'abord considérés comme des victimes, ont finalement été mis en cause aux côtés de Jacques Mariani pour abus de biens sociaux, travail dissimulé, détournement de fonds et complicité d'extorsion selon les cas.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
banditisme enquêtes justice banditisme