• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

SNCM : “ l'important, c'est la reconnaissance de la validité du plan industriel” déclare Marc Dufour

Marc Dufour, à Marseille, le 10 janvier 2014 / © FTViastella
Marc Dufour, à Marseille, le 10 janvier 2014 / © FTViastella

Au terme d'un conflit  dont la "nouvelle SNCM" sort confortée dans son projet stratégique,  Marc Dufour, le président du directoire de la compagnie, livre ses opinions. Marc Dufour en a la conviction : "on est à la veille d'un nouveau départ de la SNCM".

Par Jean Crozier

Le 20 décembre dernier,  au lendemain de l'approbation par les salariés d'un projet d'accord social du plan de relance de la direction, le président du directoire de la SNCM Marc Dufour avait appelé  les actionnaires de la compagnie, dont l'État, à "assumer leurs responsabilités".

"Cette entreprise a un plan et elle est viable, les salariés sont derrière elle et font des efforts conséquents", plaidait Marc Dufour.

"Il faut que les actionnaires, dont l'État,  assument leurs responsabilités" martelait le président du directoire de la SNCM.

Le 10 janvier 2014, après les huit jours de conflit qui ont été nécessaires pour qu’une réunion de négociation soit enfin organisée par le gouvernement, Marc Dufour livre, sans angélisme, son sentiment sur l'importance de l'accord trouvé.

Le président du directoire de la SNCM répond aux questions du journaliste Alain Verdi.

Entretien avec Marc Dufour, président du directoire de la SNCM
Propos recueillis par Alain Verdi et enregistrés par Ludovic Moreau -Marseille 10 janvier 2014

 

L'emblématique renouvellement de la flotte

La commande de nouveaux navires - soulignait  le journal Le Marin dès le 9 janvier dernier - est l’élément le plus emblématique du plan.
Le gouvernement a en effet  indiqué par écrit aux organisations syndicales avoir « demandé à la Caisse des dépôts et consignations et à la Banque publique d’investissement de proposer sous deux mois une solution de financement pour le renouvellement de la flotte de la SNCM ».

Ajoutant -précise Le Marin-  que « ce montage financier devra être présenté au conseil de surveillance de la SNCM au plus tard le 15 avril, de sorte que la commande des deux premiers navires de type ropax puisse intervenir au plus tard le 30 juin 2014 ».

« Afin d’optimiser au mieux les délais, indique le document ministériel, il sera demandé au directoire de s’appuyer sur le travail déjà engagé par les équipes techniques de la compagnie, notamment pour le choix du chantier naval ».

Sur le même sujet

Entretien avec Anna-Livia Donati, Santa di u Niolu

Les + Lus