Propos corsophobes: la LDH de Corse monte au créneau contre l’animateur de Canal+, Pierre-Emmanuel Barré

La Ligue des Droits de l'Homme (LDH) de Corse a dénoncé les "propos corsophobes" de l'humoriste Pierre-Emmanuel Barré sur Canal+, le 9 janvier, indiquant avoir saisi le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) et la direction de la chaîne criptée, a-t-on appris samedi 18 janvier.

L'humoriste Pierre-Emmanuel Barré, lors de sa chronique sur Canal+
L'humoriste Pierre-Emmanuel Barré, lors de sa chronique sur Canal+ © Capture d'écran Canal+

"Des propos inacceptables"​

Lors de sa chronique quotidienne présentée le 9 janvier dans l'émission "La Nouvelle Edition" sur Canal+, l'humoriste Pierre-Emmanuel Barré s'en est pris à l'Ile de Beauté et à ses habitants, à l'occasion de la Journée mondiale de la Corse. 

3'35" de diatribe pas vraiment au goût de la Ligue des Droits qui dénonce les "propos inacceptables" de l'animateur et notamment sa citation du philosophe Strabon à l'adresse des Corses: "Les populations confinées dans les montagnes sont plus sauvages que les bêtes fauves. Quand les généraux romains vont y prélever des esclaves, ils peuvent observer la physionomie étrange de ces hommes des bois, farouches et abrutis comme des bestiaux, lassant par leur apathie les maîtres qui les ont achetés jusqu’à leur faire regretter le peu d’argent qu’ils leur ont coûté."

"D’autres paroles insultantes énoncées par Pierre-Emmanuel Barré pourraient être extraites de son portrait à charge des Corses", indique la LDH dans un communiqué. "La liberté d’expression, (...) comporte des devoirs et des responsabilités : dénigrer une communauté ne peut être un divertissement anodin, on ne peut insulter et blesser une communauté en toute impunité".

La LDH a indiqué interpeller l’Assemblée de Corse "afin qu’elle envisage les possibilités d’agir contre ces discours corsophobes qui alimentent et entretiennent dans l’opinion le rejet des autres". L'association a également adressé un courrier de protestation au président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), Michel Boyo et au directeur de Canal+, Bertrand Meheut.

La Nouvelle Edition du 09/01 - L'instant Barré

 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
médias télévision société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter