Toulon, la grève qui n’a pas eu lieu

Finalement, contrairement aux bruits qui couraient, les navires de la Corsica Ferries France (CFF) n’ont pas été touchés par le projet de grève des dockers CGT de Toulon. 

Le Mega Express Four de la compagnie italienne Corsica Ferries dans le port de Toulon (Archives)
Le Mega Express Four de la compagnie italienne Corsica Ferries dans le port de Toulon (Archives) © ERIC ESTRADE / AFP
Le syndicat des dockers CGT de Toulon avaient déposé un préavis le 10 Janvier, pour une grève qui devait débuter le lundi 20 Janvier. Au final le conflit n’a pas eu lieu.

Le motif principal était la réintégration ou l’amélioration des indemnités de deux dockers qui n’ont pas été titularisés au moment  de la titularisation de tous les dockers de la société EGM (Entreprise Générale Maritime) filiale du groupe Lota Maritime.
EGM travaille pour les navires de Corsica Ferries France, sur le port de Toulon. 
EGM est présidée par Pierre Mattei qui est Directeur Général de CFF.

Des négations ont débuté à Toulon en fin de semaine dernière et se sont achevée à Bastia Dimanche. Le syndicat CGT des dockers semble avoir reçu des assurances. Il a suspendu son mouvement, en attendant de connaître le résultat des discussions sur les indemnités des deux ex dockers.


De l’absence de statut au CDI

Au début des années 2000, la société EGM prend le relais d’une autre société de manutention sur le port de Toulon.
Au début, elle emploie des dockers à la journée, sans contrats particuliers.
En avril 2013, la CGT  introduit une action en Prudhommes.  La société EGM embauche  21 personnes en CDI (Contrat à Durée Indéterminée).
Selon la CGT, deux personnes du groupe initial ne seront pas embauchées.  Ce sont ces deux personnes qui négocient des indemnités.  Le jugement est prévu pour le 25 Février.

EGM, une filiale de Corsica Ferries

L’Entreprise Générale Maritime a pour fonction la manutention portuaire, également appelée acconage (chargement et déchargement du fret).
A Toulon elle travaille essentiellement pour les navires de la Corsica Ferries France.
EGM et CFF font partie du holding intermédiaire Lota Maritime, lui même chapeauté par le holding suisse LOZALI SA.

A Bastia, EGM fourni la manutention pour CFF et pour la CMN (La Méridionale). 
Jusqu’à la fin de l’année dernière, EGM effectuait la manutention également  pour la SNCM.
Depuis le 1er Janvier, la SNCM utilise sa propre société d’aconage. Il s’agit de l’entreprise Manutention Consignation Méditerranéenne Corsica.  
Désormais, la MCM Corsica effectue près de 40% de la manutention sur le port de Bastia.
De fait, EGM a perdu une part importante de cette activité à Bastia.
Depuis plusieurs dizaines d’années, la SNCM faisait effectuer l’acconage par une filiale de son principal concurrent.

La multiplication des actions judiciaires engagées par CFF contre la SNCM n’avait pas changé cette alliance, qualifiée par certains de bizarre.
C’est désormais chose faite.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports maritimes
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter