• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Fausse alerte à la bombe : deux appels anonymes à Bastia ce 10 mars

ILLUSTRATION / © FTVIASTELLA
ILLUSTRATION / © FTVIASTELLA

"Tous les lycées de Bastia vont sauter". C'est le message anonyme  qu'a reçu ce 10 mars à 8 heures 25  le Centre d’information et de commandement du commissariat de Bastia. Un second appel intervenait deux heures plus tard. Deux lycées de la ville ont été momentanément évacués ce lundi matin.

Par Jean Crozier

Suite au premier appel passé depuis une cabine publique de la place Saint Nicolas, les proviseurs des lycées de Montesoro et du lycée Jeanne d’Arc  de Bastia ont fait évacuer les lieux jusqu’à 09h45, à l’issue du passage du service de déminage de la Sécurité civile, qui s’est avéré infructueux.

Le lycée Jean-Nicoli, pour sa part, n’a pas été évacué ce 10 mars.


Perturbation récurrente

Le 3 février dernier déjà, une alerte à la bombe avait été déclenchée de la même façon, en visant l’ensemble des lycées bastiais, sans que l’appelant ait été identifié par les services de police.

Les enquêteurs en charge de ces dossiers n'excluent pas que cette action de perturbation des lycées soit liée au début des épreuves du baccalauréat blanc.







Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus