• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Coup de filet : plus de 800 armes et 166 kilos de munitions saisis

Quartier général de la gendarmerie à Perpignan, le 18 mars 2014 / © AFP PHOTO / RAYMOND ROIG
Quartier général de la gendarmerie à Perpignan, le 18 mars 2014 / © AFP PHOTO / RAYMOND ROIG

Les gendarmes, qui ont réussi le 18 mars dernier un vaste coup de filet contre un trafic d'armes dans toute la France, ont annoncé mercredi 19 avoir saisi plus de 800 armes et 166 kilos de munitions dans l'opération. Les mises en examen consécutives devraient être connues ce 20 mars. 

Par Jean Crozier avec AFP

76 personnes au total ont été placées en garde à vue et 43 autres entendues en qualité de témoin, a précisé la région de gendarmerie de Languedoc-Roussillon dans un communiqué. 

L'opération baptisée Armes 66 a été conduite par la brigade de recherches de Perpignan, assistée de la section de recherches de Montpellier, sur commission rogatoire d'un juge d'instruction de Perpignan.


Livrés par la poste

Les collectionneurs avérés ou malfaiteurs présumés se faisaient livrer par la poste les fusils de guerre ou pistolets de collection commandés sur internet.

Ils ont été interpellés en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, en Corse, en Ile-de-France, dans les Pyrénées-Orientales mais aussi en Alsace, pour justifier leurs achats d'armes, a annoncé mardi le colonel Dominique Goury, adjoint au général commandant la gendarmerie du Languedoc-Roussillon.

Mercredi 19 mars  à la mi-journée, le nombre des armes saisies s'élevait, selon la gendarmerie, à 545 armes de poing (pistolet et revolver), 11 pistolets mitrailleurs, 128 fusils d'épaule, 139 fusils d'assaut, 3 fusils mitrailleurs, 1 lance roquette, 400 grenades ou obus, 157 chargeurs, des explosifs et près de 69.000 munitions de tous calibres représentant 166 kilos.

Le nombre des mises en examen consécutives au coup de filet devrait être connu dans la journée de jeudi.

Sur le même sujet

Ajaccio : une marche en hommage à Savannah Torrenti et à toutes les femmes victimes de violences

Les + Lus