• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Interpellations en Haute-Corse dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Jean Leccia

Commissariat de police de Bastia (Illustration) / © FTVIASTELLA
Commissariat de police de Bastia (Illustration) / © FTVIASTELLA

Trois personnes ont été placées en garde-à-vue mercredi 16 avril à Bastia, dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Jean Leccia. Le directeur général des services du Conseil Général de la Haute-Corse a été abattu le 23 mars dernier.

Par Grégoire Bézie

Deux armes de poing ont été saisies par les enquêteurs au domicile de l'un des trois hommes placés en garde-à-vue mercredi au commissariat de Bastia. Parmi les personnes interpellées, figure le maire de la commune de San-Gavino-di-Fiumorbu, Philippe Vittori.

Les enquêteurs veulent en savoir plus sur une altercation qui s'est déroulée deux jours avant l'assassinat de Jean Leccia, à l'avant-veille du second tour des élections municipales, où se présentait la fille de l'élu du conseil général de Haute-Corse.

Jean Leccia se serait interposé lors d'un vif échange entre les partisans des deux listes concurrentes. Les enquêteurs cherchent à savoir si cet incident peut ou non avoir un lien avec les faits.

L'enquête a été confiée conjointement à la police judiciaire et à la gendarmerie. Jean Leccia a été tué de plusieurs balles de gros calibre au volant de sa voiture, près d'Aleria (Haute-Corse).

Le drame s'est produit le 23 mars en fin de soirée, après le premier tour des élections municipales alors que Jean Leccia revenait de son village de San-Gavinu-di-Fiumorbu à son domicile bastiais.

Assassinat de Jean Leccia: plusieurs auditions



A lire aussi

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus