Assassinat de Georges Moretti: un tract anonyme mis en cause

Publié le Mis à jour le
Écrit par Grégoire Bézie
Me Antoine Vinier Orsetti, avocat de la famille Moretti
Me Antoine Vinier Orsetti, avocat de la famille Moretti © FTVIASTELLA

Trois jours après son assassinat, les obsèques de Georges Moretti ont eu lieu jeudi 17 avril à Serraggia sur la commune de Sartène (Corse-du-Sud). L'avocat de la famille Moretti s'élève contre le portrait fait par la justice de Georges Moretti et dénonce un tract anonyme ayant "précipité sa mort".

"Malgré un contexte tendu à Sartène", Georges Moretti ne se sentait pas menacé. Selon Me Antoine Vinier Orsetti, avocat de la famille Moretti, Georges Moretti évoluait normalement ayant même "quotidiennement toujours le même emploi du temps".

L'avocat passe sur la présence d'un gilet pare-balles trouvé au domicile de la victime par les enquêteurs et préfère mettre en cause un tract anonyme qui a circulé en mars dernier à Propriano. Ce mystérieux texte aurait provoqué ce nouveau règlement de compte.  

"Ce qui a peut-être précipité sa mort (...) c'est ce tract odieux (...) où on l'a présenté comme un dangereux malfaiteur (...), une chef de bande, pire un chef de clan" a indiqué Me Antoine Vinier Orsetti. Georges Moretti avait porté plainte contre ce tract. 

Les obsèques de Georges Moretti ont eu lieu jeudi 17 avril à Serraggia sur la commune de Sartène en présence de ses deux fils, extraits de leurs prisons.

Antoine Moretti, qui a fait l'objet d'une tentative d'assassinat en juin 2013, est incarcéré dans une affaire de cache d'armes. Jean-Baptiste Moretti est mis en examen dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Patrick Sorba, commis en octobre 2012 à Propriano. 

durée de la vidéo: 01 min 50
Mort de Georges Moretti: un tract anonyme mis en cause


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.