• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Grogne à Sainte-Marie-Siché contre une usine de cogénération

26/04/14 - Grogne à Sainte-Marie-Siché contre une usine de cogénération / © FTVIASTELLA
26/04/14 - Grogne à Sainte-Marie-Siché contre une usine de cogénération / © FTVIASTELLA

150 personnes se sont rassemblées samedi 26 avril à l'embranchement des villages de Sainte-Marie-Siché et de Grosseto-Prugna (Corse-du-Sud) pour protester contre la création d'une usine de cogénération. Les riverains s'inquiètent des nuisances que pourraient générer cette activité.

Par Grégoire Bézie

Dans le collimateur des riverains un projet d'usine de cogénération, comprenez une centrale thermique fonctionnant au bois. 59.000 tonnes de bois partiraient en fumée par an pour produire de l'électricité vendue à EDF, expliquent les opposants au projet. L'usine fournirait ainsi jusqu'à 2% de la production électrique de la Corse.

Mais pour les habitants des communes de Grosseto-Prugna, Santa Maria Sicché et Cardo Torgia, le prix à payer est bien trop lourd. Ils dénoncent d'importants "risques sanitaires et environnementaux".

Les riverains mettent en avant "la proximité d'un collège et d'un complexe sportif" ou encore "l''implantation future d'une école primaire qui se situerait à la même altitude que la cheminée centrale". Autant d'arguments portés en avant dans une pétition

L'unité de cogénération serait construite sur une prairie de sept hectares, située à une centaine de mètres des premières habitations. Le terrain est aujourd'hui loué à un exploitant agricole qui serait dès lors exproprié.

Les municipalités concernées par le projet ont toutes émis un avis défavorable. La Collectivité territoriale de Corse, n'a pour sa part prononcé aucun avis sur le projet et le permis de construire est aujourd'hui caduque. 

L'entrepreneur, également propriétaire d'une scierie située à proximité du projet, n'a pas souhaité s'exprimer.

Grogne contre une usine de cogénération
Claude Fortunato, porte-parole de l’Associu Pà a Salvezza Talavesa; François Pelloni, maire de Sainte Marie-Siché; Jean-Pierre Nivaggioni, exploitant agricole


Sur le même sujet

Santé : une journée de sensibilisation au moustique tigre et ses dangers pour des élèves ajacciens

Les + Lus