Djibril Cissé comparaîtra le 14 mai devant le tribunal correctionnel de Bastia

L'attaquant du SC Bastia, Djibril Cissé (Archives) / © PASCAL POCHARD CASABIANCA /AFP
L'attaquant du SC Bastia, Djibril Cissé (Archives) / © PASCAL POCHARD CASABIANCA /AFP

L'attaquant Djibril Cissé avait été contrôlé au volant de son véhicule, le 26 avril dernier, à la veille du match contre Lyon, alors qu'il circulait avec un permis non valable en France. En retard, du coup, à l'entraînement, il avait été privé de match par son coach

Par Grégoire Bézie

Djibril Cissé qui devra donc comparaitre le 14 mai prochain devant le tribunal correctionnel de Bastia, s'était expliqué, dés le 27 avril, sur son compte Twitter.

"J’ai été contrôlé par la gendarmerie à moins de cinq minutes du centre d’entraînement. Comme je n’avais pas mon permis de conduire sur moi, le gendarme m’a immobilisé en attendant que quelqu’un le lui rapporte".

"(...) Une fois le problème réglé, j'ai pu rejoindre l'entraînement avec plus d'une demi-heure de retard, ce qui dans les règles du coach, m'interdit la convocation pour le match" ajoutait  l'attaquant bastiais. 

"J’assume toujours la responsabilité de mes erreurs, mais il me semble important ici de préciser que je n’étais pas responsable de ce retard".


Bastia s'est fait lourdement sanctionné  le dimanche 27 avril à Lyon, battu 4-1 au stade Gerland.

 

Sur le même sujet

Les + Lus