5 mai 1992 : 18 morts et 2357 blessés à Furiani

Furiani, le 5 mai 2014 / © Philippe Villaret - FTViastella
Furiani, le 5 mai 2014 / © Philippe Villaret - FTViastella

Le 5 mai 1992,  l'effondrement d'une tribune au stade Armand Cesari de Furiani, avant le coup d'envoi de la demi-finale de Coupe de France Bastia-Marseille, transforme la fête en cauchemar. Le bilan définitif sera de 18 morts et 2357 blessés.

Par Jean Crozier

A Furiani, ce lundi 5 mai 2014  à 16 heures, un hommage a été rendu aux victimes de la catastrophe devant la stèle à leur mémoire au stade Armand Cesari.
Un office religieux a également  eu lieu à 18 heures en la cathédrale Sainte Marie à Bastia.
22 ans aprés la tragédie de Furiani
Lauda Guidicelli Fille d'une victime et membre du collectif du 5 mai Josepha Guidicelli Fille d'une victime et membre du collectif du 5 mai Reportage : Gaelle Fauquembergue et Philippe Villaret




Pour en savoir plus sur la tragédie de Furiani, voir la pétition de Furiani   afin qu' aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. 

Lire également:  La catastrophe de Furiani: le drame en direct  sur le site dédié à l'histoire du sport.


Le souvenir des victimes et la douleur des familles

Paul Giacobbi, Président du Conseil exécutif de Corse, retenu par des impératifs de dernière minute,  a souhaité s’associer aux cérémonies du 22e anniversaire de la tragédie du stade de Furiani.
Il s’associe au souvenir des victimes et à la douleur des familles.

"Le Député de Haute-Corse -souligne son communiqué ce 5 mai- tient également à rappeler sa position ferme contre l’organisation, sur le territoire national, de tout match de football un 5 mai.

À ce titre, il salue avec force l’initiative menée par M. TOIFILOU MAOULIDA, celles portées par les membres du « collectif du 05 mai », ainsi que tous les acteurs qui s’évertuent à faire vivre et à défendre le devoir de mémoire de cette tragédie."

L'hommage de la ministre de la Jeunesse et des Sports

Dans un communiqué, ce lundi 5 mai, Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, rend hommage aux victimes de la catastrophe de Furiani.

"Il y a 22 ans avait lieu la plus grande catastrophe qu'ait connu le sport français. L'effondrement d'une tribune du stade Armand Cesari à Furiani faisait 18 morts et plus de 2300 blessés.
22 ans après, le traumatisme est encore fort dans la mémoire des Français. La ministre des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports rend hommage aux victimes et à leurs familles.

La ministre, qui a reçu les représentants du « collectif du 5 mai » souhaite que cette journée soit un moment de recueillement et d'hommage à toutes les victimes."

"Plus aucun match national le 5 mai "

Le Collectif des victimes du 5 mai 1992 qui avait été reçu au Ministère des Sports le 2 mai dernier,  réclame une véritable reconnaissance par l'Etat de la catastrophe, passant notamment par le gel dans les calendriers de la Fédération française de football (FFF) de la date du 5 mai.

Aujourd'hui, seules les finales de coupe de France ou de la Ligue ainsi que les matches en Corse ont été suspendus par la FFF. En 2013, le président de la Ligue de Football Professionnel (LFP) Frédéric Thiriez avait indiqué qu'"une journée sans football n'(était) pas une réponse à un drame".

Le 29 mai dernier, une motion du Conseil municipal de Bastia a été votée à l'unanimité, demandant au gouvernement et autorités compétentes, de valider le principe selon lequel "aucune rencontre de football de coupe nationale ou de championnat ne se jouera en France, le 5 mai".

A lire aussi

Sur le même sujet

Municipales 2020 : Entretien avec Paul-Félix Benedetti, chef de file de Core in Fronte

Les + Lus