• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ajaccio: les VTC organisent leur défense face aux artisans taxis

Les chauffeurs de taxi ajacciens sont-ils victimes d'une concurrence déloyale de la part d'une société de transports ? / © FTVIASTELLA
Les chauffeurs de taxi ajacciens sont-ils victimes d'une concurrence déloyale de la part d'une société de transports ? / © FTVIASTELLA

Les chauffeurs de taxi ajacciens sont-ils victimes d'une concurrence déloyale de la part d'une société de véhicules de tourisme avec chauffeurs (VTC) ? Après l'annonce samedi 31 mai du renforcement des contrôles policiers, les gérants de cette entreprise réfutent les accusations qui pèsent sur eux. 

Par Grégoire Bézie

Pour faire partir un véhicule, les chauffeurs de VTC doivent impérativement prendre une réservation au nom du client, par téléphone ou sur Internet et respecter un délai de prise en charge de 15 minutes. Une règle à laquelle la société Impériale Navette, installée à Ajaccio, affirme ne pas déroger. 

C'est l'application de cette réglementation mise en vigueur depuis le 1er janvier qui est censée protéger les artisans taxis d'une concurrence déloyale. Prendre des passagers "à la volée" dans la rue, est une prérogative qui relève toujours du monopole des taxis.

Et pourtant, ces derniers accusent la jeune société ajaccienne de régulièrement contourner la règle, en allant racoler aux abords de l'aéroport d'Ajaccio. Ce qui a donné lieu, la semaine dernière à une vive altercation entre chauffeurs

Particuliers, hôtels, ou tour-opérateurs, la clientèle assure entre 25 et 45 courses par jour à la société de VTC. Selon ses fondateurs, l'offre est complémentaire à celle des taxis. 

Reçus en préfecture samedi 31 mai, les artisans taxis en avaient une nouvelle fois appelé à la responsabilité de l'Etat, qui n'effectuerait pas assez de contrôle autour des VTC, selon la Fédération Nationale des Taxis Indépendants (FNTI)

Et le feuilleton n'est semble-t-il pas encore terminé. Les responsables d'Impériale Navette seront reçus lundi en préfecture.

Ajaccio : les VTC organisent leur défense
Mickael Pellegrini, co-fondateur "Impériale Navette"; Pierre Luciani, président départemental Fédération Nationale des Taxis Indépendants

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Fête de la musique : à Bastia, trois studios de répétitions mis à disposition de groupes amateurs

Les + Lus