Agressions sexuelles : 2 nouvelles victimes et la photo du suspect sur les réseaux sociaux

C'est la photo qui circule - non floutée - sur les réseaux sociaux et par SMS depuis plusieurs jours. / © Capture d'écran France 3 Corse
C'est la photo qui circule - non floutée - sur les réseaux sociaux et par SMS depuis plusieurs jours. / © Capture d'écran France 3 Corse

"Diffuse cette photo", c'est le message qui circule par SMS et réseaux sociaux accompagné de la photo du jeune suspect. Interpellé lundi, puis remis en liberté jusqu'au procès, il a porté plainte pour la diffusion d'image. Il est placé en garde à vue car deux nouvelles victimes ont été recensées.

Par Sebastien Tieri


La photo du jeune suspect - que nous avons choisi de flouter - circule depuis deux jours sur les réseaux sociaux. Elle fait même l'objet d'une diffusion par SMS, via une chaîne qui vous demande de transmettre le message à vos proches et à vos amis. 

La décision du Juge des Libertés et de la Détention (JLD) de le remettre en liberté, au lendemain de son arrestation, a été très mal vécue par les victimes et leurs familles. Le jeune suspect est libre sous contrôle judiciaire et "sous surveillance policière" jusqu'à sa comparution devant le tribunal correctionnel de Bastia, prévue mardi 10 juin, dans l'après-midi.

Il ne porte pas de bracelet électronique et doit pointer plusieurs fois par jour au commissariat, "des rondes fréquentes sont aussi opérées dans son quartier" indique une source de judiciaire. 

2 nouvelles agressions recensées 

Le jeune homme s'est rendu, ce vendredi 6 juin, au commissariat pour porter plainte après la diffusion de sa photo sur plusieurs support indiquant qu'il était coupable des faits d'agressions.

Une initiative qui lui vaudra une garde vue... La police souhaitait l'entendre sur deux nouveaux cas signalés, ce qui porte à cinq le nombre d'agressions sexuelles recensées dans la zone de Toga. Des victimes qui ont contacté la police après avoir lu dans la presse le récit des agressions. 

Il pourrait être déféré devant le procureur ce week-end. En fonction des suites données, il pourrait de nouveau être présenté à un Juge des Libertés et de la Détention (JLD) qui devra statuer sur son maintien en liberté ou son incarcération. 


C'est le message qui circule via une chaîne SMS depuis la libération du jeune homme par le Juge des Libertés et de la Détention (JLD). / © Document France 3 Corse
C'est le message qui circule via une chaîne SMS depuis la libération du jeune homme par le Juge des Libertés et de la Détention (JLD). / © Document France 3 Corse


Son état de "faiblesse" qui aurait été retenu par le JLD lundi, contre l'avis du parquet qui réclamait l'incarcération, fait aussi beaucoup réagir sur les réseaux sociaux. Sur notre page Facebook, 24 432 personnes ont vu cette publication et plusieurs dizaines d'entre-elles l'ont commentée. 

L'intérêt pour l'affaire se retrouve sur de nombreuses autres pages personnelles ou sur les comptes Twitter de jeunes insulaires notamment. 
 

Capture d'écran de la page Facebook de France 3 Corse où cette affaire a été beaucoup commentée. / © Capture d’écran France 3 Corse
Capture d'écran de la page Facebook de France 3 Corse où cette affaire a été beaucoup commentée. / © Capture d’écran France 3 Corse


La décision de libération n'a pas été comprise de tous. La crainte, l'angoisse des victimes et de leurs familles est légitime, mais tout cela ne doit pas créer de psychose ni faire oublier que le suspect nie les faits qui lui sont reprochés et qu'il est à ce jour présumé innocent.

Il s'en expliquera, face aux victimes de ces agressions, mardi prochain devant le tribunal correctionnel de Bastia. 

Sur le même sujet

Cargo échoué à Bonifacio : entretien avec le responsable de la réserve naturelle

Les + Lus