Assassinat d'Anthony Galliot : 2 hommes pourraient être mis en examen

Locaux de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Marseille (Illustration) / © FTViaStella
Locaux de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Marseille (Illustration) / © FTViaStella

Deux hommes pourraient être mis en examen pour l'assassinat d'Anthony Galliot, en mars 2013 à Sainte-Lucie de Porto-Vecchio. Aucune charge n'a été retenue contre les 9 autres personnes interpellées lundi. 

Par Sebastien Tieri

Ces deux hommes sont les seules personnes des onze interpellées en Corse et sur le continent, lundi 2 juin, qui pourraient être mise en examen.

A l'issue d'une procédure de transfert vers Marseille qui peut durer 4 jours pour l'un d'entre-eux, la mise en examen pour assassinat et association de malfaiteur devrait être signifiée par le magistrat de la Juridiction interregionale (JIRS), chargé de l'affaire.
Le deuxième, détenu à Fresnes pour une autre affaire, avait été extrait de sa cellule pour être interrogé ce lundi.

Les neuf autres personnes interpellées ont toutes été remises en liberté sans charge retenue.

Le mobile du crime n'aurait pas de lien avec le passé de braqueur de la victime selon les premiers éléments de l'enquête sur l'assassinat d'Anthony Galliot, un homme proche du grand banditisme tué par balles à Sainte-Lucie de Porto-Vecchio en mars 2013.


Sur le même sujet

La fille

Les + Lus