Tentative d'assassinat à Sartène: la victime avait déjà été prise pour cible

Les lieux de la tentative d'assassinat sécurisés par les forces de gendarmerie. / © Guillaume Marque/ France 3 Corse
Les lieux de la tentative d'assassinat sécurisés par les forces de gendarmerie. / © Guillaume Marque/ France 3 Corse

Victime d'une tentative d'assassinat, ce matin, sur la route du lycée Clemenceau à Sartène, Paul-Dominique Nicolaï est connu des services de police. Déjà la cible d'une tentative d'homicide en juin 2013 -qui l'avait laissé handicapé à 80%- il avait été condamné pour port d'arme illégal.

Par Rémi Clément

Il avait déjà été victime d’une tentative d’homicide en juin 2013. Paul-Dominique Nicolaï a de nouveau été pris pour cible ce matin. Son véhicule a été criblé de balles par un ou plusieurs tireurs sur la route du lycée Clemenceau à Sartène. Blessé à la main et à l’épaule, Paul-Dominique Nicolaï se serait fait conduire à l’hôpital de Sartène par ses propres moyens. Son pronostic vital n’est pas engagé.

Une voiture a été retrouvée, incendiée, non loin des lieux de la tentative d'assassinat. Mais les gendarmes n'ont pour l'instant aucune certitude que les deux évènements soient reliés. Le véhicule de Paul-Dominique Nicolaï est lui criblé d'une vingtaine d'impacts de balles:

 / ©
/ ©

Paul-Dominique Nicolaï n’est pas un inconnu des services de police. Il y a plus d'un an, le 24 juin 2013, alors qu’il se trouve devant le Simply Market de Sartène, dont il est le gérant, une BMW noire pénètre sur le parking du centre commercial, avec à son bord deux individus. Le passager descend et tire à plusieurs reprises sur l’homme de 55 ans, d’abord avec un fusil de chasse puis avec une arme de poing.

Il portait lui aussi une arme le jour de sa tentative d'assassinat


Gravement blessé, Paul-Dominique Nicolaï reste un temps plongé dans le coma. Il survit à sa tentative d’assassinat mais restera handicapé à 80%. Les assassins, eux, ont pris la fuite. On retrouve leur véhicule abandonné sur le hameau de Bocca-Albitrina, calciné. Une des armes est retrouvée dans la carcasse du véhicule.

Mais l’affaire n’en reste pas là. Après l'examen de bandes de vidéosurveillance, les policiers se rendent compte que Paul-Dominique Nicolaï portait, lui aussi, une arme le jour de la tentative d’assassinat. Une arme que sa tante et un employé du magasin -les premiers à lui porter secours- ont dissimulé aux forces de l’ordre, la cachant dans un pull.

Relaxé avant d'être condamné en appel

Les trois individus, Paul-Dominique Nicolaï, sa tante et son employé sont poursuivi devant la justice. D’abord relaxé, Paul-Dominique Nicolaï est finalement condamné en appel par la cour d’appel de Bastia à 18 mois de prison avec sursis, le 12 mai 2014.

Pour se défendre, Paul-Dominique Nicolaï avait affirmé que s’il portait effectivement une arme ce jour là, c’était pour se « protéger.»  « On s’en est déjà pris à ma famille et on m’a donné cette arme. J’ai voulu me protéger", s'était-il justifié.

Reportage de Stella Rossi et Guillaume Marque:
Tentative d'assassinat à Sartène


Sur le même sujet

Les + Lus