SNCM: une partie de l'équipage du Méditerranée refuse de se soumettre à des contrôles de sécurité

C'est au cours d'une relève de l'équipage à Toulon que l'incident s'est produit. / © BORIS HORVAT / AFP
C'est au cours d'une relève de l'équipage à Toulon que l'incident s'est produit. / © BORIS HORVAT / AFP

Scène rocambolesque à Toulon. Une partie de l'équipage du navire de la SNCM le Méditerranée a refusé de se soumettre aux contrôles de sécurité du port, forçant le passage. La police a du intervenir pour contrôler les marins récalcitrants. La SNCM déplore un "incident regrettable" mais minimise.

Par Rémi Clément

C'est une scène digne d'un mauvais film que rapporte Corse Matin aujourd'hui. Lundi, à la mi-journée, alors que la SNCM procédait à une relève d'équipage du navire Méditerranée en escale à Toulon, une partie de ses employé a refusé de se soumettre au contrôle installé à l'entrée de la zone d'accès restreint.

"Les marins sont arrivés à bord de deux bus. Ceux à bord du premier bus se sont pliés au contrôle sans aucun problème. Les autres ont forcé le passage et se sont dirigés directement vers le car-ferry", raconte un témoin incrédule dans les pages du quotidien.

Un "incident regrettable"


L'incident a aussitôt été reporté à la capitainerie du port et la police obligée d'intervenir pour contrôler les marins récalcitrants. Un commissaire de police de Toulon, interviewé par le quotidien, souligne la gravité des faits: alors "que le plan Vigipirate est toujours activé."

La SNCM préfère elle minimiser un "incident regrettable" et souligne la rapidité avec laquelle l'incident a été géré. "Des mesures ont été prises pour que tous les marins soient contrôlés. A la demande du commandant du Méditerranée, les membres de l'équipage qui s'étaient soustraits au contrôle se sont présentés aux autorités." Et promet qu'elle veillera "à sensibiliser le personnel au respect de ces controles."

Sur le même sujet

Municipales 2020 : Entretien avec Paul-Félix Benedetti, chef de file de Core in Fronte

Les + Lus