• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Tribunal correctionnel de Bastia: deux hommes condamnés pour extorsion de fonds

Le tribunal correctionnel de Bastia (Archives) / © AFP
Le tribunal correctionnel de Bastia (Archives) / © AFP

Deux hommes comparaissaient hier devant le tribunal correctionnel de Bastia, pour "extorsion de fonds". Ils étaient accusés de s'être servi dans les caisses d'un restaurant et d'un club de nuit corses.

Par Gaelle Fauquembergue

François Garsi et Antoine Castelli ont été mis en examen en mai 2013, et sont écroués depuis. Ils sont accusés d'avoir pris de l'argent dans les recettes de deux établissements qui ne leur appartenaient pas: l'un en Plaine orientale nord à Santa-Maria-Poggio, l'autre à Poggio-Mezzana. Garsi était agent de sécurité dans ce dernier.

A leurs côtés, se trouvait Leila Moumen, jugée pour complicité. Les trois prévenus ont expliqué ne rien avoir à faire au sein de cette affaire.

Le procureur général a requis contre les deux hommes trois ans d'emprisonnement avec maintien en détention, 5 000 euros d'amende, ainsi que la confiscation des scellés (une Renault Clio, un scooter des mers, un 4x4, un scooter T-Max et 1 000 euros en liquide). Concernant la jeune femme, douze mois d'emprisonnement avec sursis et 500 euros d'amende ont été requis.

La défense, quant à elle, a demandé la relaxe, estimant que rien dans le dossier ne correspondait à de l'extorsion de fonds.

Au final, le tribunal a reconnu François Garsi et Antoine Castelli coupables, les condamnant à trois ans de prison ferme, avec maintien en détention, une amende 5 000 euros et la confiscation des scellés. De son côté, Leila Moumen a été relaxée.

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus