• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La Corse premier département francais libéré et oublié des manuels d'histoire

ILLUSTRATION - La Corse premier département français libéré / © ANACR (2A) / www.resistance-corse.asso.fr
ILLUSTRATION - La Corse premier département français libéré / © ANACR (2A) / www.resistance-corse.asso.fr

Fait souvent négligé par les manuels scolaires d’histoire qui retiennent plus volontiers les débarquements de Normandie et de Provence, la Corse a été le premier territoire métropolitain libéré par l’action de la Résistance et des Forces françaises libres venues d’Afrique du Nord.

Par Grégoire Bézie

Ajaccio, première ville française libérée​

Le 8 septembre 1943, à l'annonce de la capitulation de l'Italie, les Corses se soulèvent. À Ajaccio, préfecture de la Corse, la libération est acquise dès le 9 septembre.

Les troupes du général Giraud sont rejointes par le 1er régiment de tirailleurs marocains, par des spahis, des goumiers et des éléments de l'artillerie et du génie: au total 6 000 hommes.

Le 4 octobre, Bastia est à son tour libérée et les derniers occupants italiens et allemands sont chassés de l’île. Le 5 octobre 1943, la Corse est officiellement le premier territoire libéré, par ses habitants, par des soldats français, sans intervention de forces anglo-américaines.

Il faudra attendre le 6 juin 1944, pour voir les Alliés débarqués en Normandie. Après la Corse, le Calvados sera ainsi le deuxième département français libéré.

La Corse encore absente des manuels d'histoire​

Cette page d'histoire est enseignée dans les établissements de l'Académie de Corse, où les professeurs peuvent prendre des exemples de leur choix pour illustrer la 2nde Guerre Mondiale.

En 2008, le député Sauveur Gandolfi-Scheit  avait entrepris de faire lever le voile de silence pour rétablir ce fait historique dans les manuels scolaires. Il avait  obtenu un engagement de Luc Chatel, alors ministre de l'Education nationale.  

Pour autant Ajaccio première ville française libérée et la Corse, premier département, ne sont pas toujours présents dans les manuels scolaires. Chez certains éditeurs, la Corse disparaît même carrément des cartes consacrées aux lieux de mémoire.

La Corse oubliée des manuels d'histoire
Sébastien Ottavi, professeur d'histoire-géographie - Lycée Fesch; Sauveur Gandolfi-Scheit, député UMP de la 1ère circonscription de Haute-Corse, Christophe Gobert, Inspection d'Histoire géographie - Académie de Corse. EQUIPE: Caroline Ferrer, Véronique Borel, Noe Salem, Christelle Nicolas, Pierre-Marie De La Foata

 

Sur le même sujet

Question/Réponse : Eric Leoni, professeur à l'université de Corse

Les + Lus