• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Opération de démoustication à Ajaccio après un cas probable de Chikungunya

17/09/14 - Opération de démoustication à Ajaccio après un cas probable de Chikungunya / © FTVIASTELLA
17/09/14 - Opération de démoustication à Ajaccio après un cas probable de Chikungunya / © FTVIASTELLA

Après la détection d’un cas probable de Chikungunya par l'Agence régionale de santé (ARS) de Corse, des opérations de démoustication ont été menées les 16 et 17 septembre à Ajaccio, dans les quartiers où le malade de retour d’un voyage aux Antilles a pu se déplacer.

Par Grégoire Bézie

"Le moustique qui peut porter cette maladie est un moustique qui a un très faible rayon d'action, d'environ 50 mètres dans sa vie" explique Jean Alfonsi, ingénieur au Conseil Général de la Corse-du-Sud. " Nous avons une marge de sécurité d'une centaine de mètres autour de tous les déplacements de la personne".

Mardi soir, les équipes de démoustication ont parcouru le quartier de la résidence des Crêtes, de la résidence Plein soleil et la portion de route comprise entre le rond-point du cimetière et le rond-point des Crêtes. Tôt ce matin, c'est le centre-ville, la place Miot et le chemin d’Aqualonga qui ont été partiellement fermés à la circulation pour permettre les opérations de démoustication.

La période qui s’écoule entre la piqûre de moustique infectante et l’apparition des premiers signes de la maladie (incubation) est de deux à six jours. Les personnes infectées peuvent ne présenter aucun symptôme. La maladie débute de façon soudaine par une fièvre généralement élevée, associée à des douleurs articulaires (arthralgies) intenses et à une éruption cutanée.

Toutes les personnes malades recensées à ce jour ont attrapé la pathologie aux Antilles françaises. C'est la 7ème opération de ce type en Corse depuis le début de l'été, où le moustique tigre est apparu en 2007.

Opération de démoustication à Ajaccio
Jean Alfonsi, ingénieur au Conseil Général de Corse-du-Sud. EQUIPE: Pauline Lavoix, Christelle Nicolas, André Girardin




Sur le même sujet

Question/Réponse : Eric Leoni, professeur à l'université de Corse

Les + Lus