Corse : le monde culturel se mobilise contre la baisse des aides publiques.

Les associations culturelles se mobilisent contre la baisse des aides publiques de la Collectivité Territoriales de Corse. Le collectif Cultura Viva de Balagne s’est réuni lundi soir à Calvi pour faire le point sur la situation des associations.

Par Michèle Mignot

C'est une rentrée sous tension pour une partie du monde culturel insulaire, la part de subventions que lui verse la Collectivité Territoriale de Corse est en baisse.  De 9,2 Millions d'euros en 2013, elle passe à 7,2 Millions d'euros cette année. Une coupe budgétaire qui a pour conséquence une mise au ralenti de certains centres culturels, voire pour certaines associations la remise en question de leur avenir.

L'alerte d'Una Volta
Le centre Una Volta de Bastia avait tiré la sonnette d’alarme début septembre pour retrouver le montant de la subvention que devait lui verser la CTC. Avec 70.000 euros de moins pour 2014, la structure risque d'être en déficit en fin d'année, pour la première fois de son histoire.

Première mobilisation en Balagne
Hier à Calvi, de nombreux acteurs culturels ont évoqué leur situation précaire. Le Spaziu d’Ile Rousse a quasiment annoncé sa disparition. Marie-Noelle Acquaviva l’avait évoqué dans l’émission Via Cultura du 19 septembre dernier. Le Calvi Jazz Festival pense de pas pouvoir assumer sa prochaine édition, et la liste est longue.

Le compte-rendu de Pierre Nicolas et Michel Garnier 
Subventions culturelles

François Bergoin
Directeur artistique de Théâtre Alibi

Paul Giacobbi
Président du Conseil exécutif de Corse
(Extrait du magazine Cuntrastu - le 14 septembre 2014)

Catherine Graziani
Actrice et responsable de projet au Théâtre Alibi


Précisions de la CTC
La Collectivité Territoriale de Corse souligne que "Les ajustements opérés étaient obligatoires au regard de la situation financière qui impacte considérablement le fonctionnement de toutes les collectivités" et rappelle que "Pour l’année 2014, la CTC consacre un budget de 24 M € au profit de la culture et du patrimoine. Ce montant est quatre fois supérieur à la dotation de l’Etat transférée dans le cadre des lois de décentralisation (1982, 1983, 1991 et 2002). Pour donner une juste perspective à cet écart, il faut rappeler que 18 M € correspondent au produit de la fiscalité insulaire perçu annuellement par la CTC."

L'intégralité du communiqué  de la CTC à lire ici :




A lire aussi

Sur le même sujet

Les parlementaires corses et la LDH demandent le rapprochement d’Alain Ferrandi et Pierre Alessandri

Les + Lus