Acte de braconnage: un cerf abattu en Haute-Corse, le second en moins d'un an

ILLUSTRATION - Un cerf corso-sarde, autrefois endémique, relâché le 26 mars 2012 près du village de Letia (Corse-du-Sud) / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA /AFP
ILLUSTRATION - Un cerf corso-sarde, autrefois endémique, relâché le 26 mars 2012 près du village de Letia (Corse-du-Sud) / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA /AFP

Dans la nuit du 17 septembre dernier, sur la commune de Serra-di-Fium'Orbu (Haute-Corse), un cerf a été abattu, le second en moins d'un an. L’animal a été tiré en pleine période de reproduction, au cœur du brame, déplore dans un communiqué le PNRC, la DREAL, l'OEC, et l'ONF.

Par Grégoire Bézie

Il s'agit du second cas OFFICIEL en moins d'un an ! 


"Le précédant ayant eu lieu en Décembre 2013 sur la commune de Moltifau. Rappelons qu’il s'agit là d'un acte parfaitement illégal qui porte gravement atteinte à cette sous-espèce endémique à la Corse, protégée à l’échelle mondiale et européenne", indique le communiqué.

Une enquête a été ouverte par l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Au titre du préjudice écologique subit, le Parc Naturel Régional de Corse (PNRC) a également déposé plainte en tant que gestionnaire de l’espèce. L’office de l'environnement de la Corse (OEC) en sa qualité de gestionnaire du patrimoine environnemental de la Corse, doit en faire de même dans quelques jours.

Cet acte de braconnage inqualifiable traduit une volonté de destruction pure et simple


"Le cerf de Corse est un animal emblématique, symbole fort au même titre que le Mouflon ou le Gypaète barbu de la richesse écologique de notre île. La présence du cerf en différentes régions de Corse est révélatrice de la capacité d’un territoire et de sa population à préserver sa richesse biologique. (...) c’est une chasse incontrôlée et un braconnage intensif justement qui ont entrainé, en grande partie, son extinction à la fin des années 60", précise le communiqué.

"Cet acte irresponsable survient dans un contexte de forte mobilisation pour le suivi et la gestion de l’espèce au travers d’un programme européen Life+nature". L’Union européenne, le PNRC, les partenaires Sardes et la plupart des acteurs locaux sont engagés  dans ce programme d’envergure, visant à concilier l’étude de l’espèce, l’intérêt scientifique, la biodiversité et les enjeux liés aux activités humaines.

Une semaine auparavant le PNRC organisait avec ses partenaires deux opérations de recensement nocturnes visant à dénombrer le nombre de mâles bramant sur ce même secteur mobilisant une trentaine de personnes.
 

Le suivi des cerfs en Corse
Stevan Mondoloni, employé du parc naturel régional de Corse - Responsable du programme de réintroduction des cerfs de Corse. EQUIPE: Sophie Béchir, Stéphane Agostini
 





Sur le même sujet

Les + Lus