• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le drôle de ballet des vendanges nocturnes

Le drôle de ballet des vendanges nocturnes / © FTVIASTELLA
Le drôle de ballet des vendanges nocturnes / © FTVIASTELLA

A la lueur des lampes frontales, c'est désormais au cœur de la nuit que s'orchestrent les vendanges sur certains domaines insulaires. Une nécessité, commandée par un mois d'août marqué par de fortes chaleurs et une production viticole de plus en plus tournée vers le vin rosé.

Par Grégoire Bézie

En Corse, ils ne sont encore que quelques domaines à avoir fait le pari de la nuit pour récupérer leur récolte. Mais pour l'élaboration des vins blancs et rosés*, la fraîcheur nocturne joue un rôle essentiel.

Vendanger la nuit permet ainsi de concentrer les arômes primaires du raisin, de conserver des raisins frais avec des jus qui ne partent pas tout de suite en fermentation. Lors des vendanges de nuit, les grains de raisin sont également plus fermes et risquent moins de s'abîmer lors du transport vers les cuves.

Sur 328.000 hectolitres produits en Corse, la part du rosé représente 57%, contre 29% pour le vin rouge. C'était l'inverse il y a trente ans et désormais même la production de vin blanc progresse légèrement (14%). 

Un dossier préparé et réalisé par Anne-Marie Leccia et Guillaume Leonetti

Le drôle de ballet des vendanges nocturnes
Fanfan Paoli et Alain Lugarini, viticulteurs, Domaine de la Punta; Abdennour, travailleur algérien; Joachim, travailleur catalan; Bérangère Hüe, caviste; Eric Poli, président du Comité Interprofessionnel des vins de Corse (viticulteur, domaine de Piana);

*A consommer avec modération

Sur le même sujet

Propriano : une journée avec les bénévoles de la SNSM

Les + Lus