Election municipale d’Ajaccio : les groupes politiques se positionnent

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Corse ViaStella

Alors que Laurent Marcangeli (UMP) a inauguré samedi sa permanence et que Simon Renucci (Divers Gauche) a officialisé sa candidature vendredi, les différents groupes politiques se positionnent avant l’élection municipale qui doit être organisée d’ici la fin du mois de janvier à Ajaccio.

En deux semaines, Laurent Marcangeli a organisé deux réunions publiques et inauguré sa permanence. Simon Renucci, lui, a officialisé sa candidature. Au fil des jours, les autres groupes politiques se positionnent.

Corsica Libera considère "que seule l’union des forces nationalistes et des forces de progrès est susceptible de conduire à une meilleure gestion de la cité". Dans un communiqué, le groupe précise que les nationalistes doivent, selon lui, "se présenter à nouveau unis au premier tour des prochaines municipales". Corsica Libera estime qu’au second tour, il est "impératif de mettre en place le regroupement le plus large". Le groupe demande à Femu a Corsica de préciser sa position à ce sujet.

A gauche, le Parti Communiste estime que "le rassemblement des composantes de la gauche dès le premier tour, reste l’option la plus réaliste et la plus efficace pour mettre un terme à l’expérience désastreuse de la droite aux commandes de la Maison Carrée". Les membres du Parti Communiste examineront cette option lors d’une assemblée le 13 novembre prochain, après le compte rendu des discussions engagées avec les autres formations de gauche et Simon Renucci.

De son côté, le Front National présentera une liste. Le parti n’a pas encore décidé officiellement qui en sera numéro un.