Sauvée d'un AVC dans la nuit du 31 décembre

La nuit de la Saint-Sylvestre, une femme de 62 ans, victime d'un accident vasculaire cérébral, a été sauvée grâce à la confirmation rapide du diagnostic par l'IRM de la clinique de Porto-Vecchio (Corse-du-Sud), un équipement médical tout dernièrement installé.

31/12/14 - Une femme de 62 ans a été sauvée d'un AVC rapidement diagnostiqué par l'IRM
31/12/14 - Une femme de 62 ans a été sauvée d'un AVC rapidement diagnostiqué par l'IRM © FTVIASTELLA
Admise aux urgences de la clinique de l'Ospédale dans la nuit de mercredi à jeudi, la patiente présente des symptômes inquiétants : paralysie, mutisme... Les médecins suspectent un accident vasculaire cérébral (AVC). L'IRM, installée 6 mois plus tôt, confirme rapidement le diagnostic.

Les premières mesures sont prises et la patiente héliportée vers l'hôpital d'Ajaccio. Un traitement thrombolytique lui est administré et au matin du 1er janvier, tout risque est écarté. 

durée de la vidéo: 01 min 35
Sauvée d'un AVC dans la nuit du 31 décembre

La Corse compte avec celui de Porto-Vecchio quatre IRM, deux à Bastia et un Ajaccio. L'IRM de Porto-Vecchio a été installée l'été dernier, après un long débat sur le choix de son implantation.

Comme pour cette patiente, cet appareil permet de rapidement confirmer un diagnostic et pourrait ainsi contribuer à sauver "une dizaine de personnes de décès et une quinzaine d'un handicap" a indiqué le Dr Olivier Dourthe, radiologue à la clinique de Porto-Vecchio.

En France, 1 personne sur 1000 est victime d'un accident vasculaire cérébral. Sans prise en charge spécifique, 25% des victimes décèdent.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé