Cet article date de plus de 6 ans

SNCM : Manuel Valls reçoit tous les syndicats, sauf le STC

Le syndicat des travailleurs corses (STC) a dénoncé mardi dans un communiqué la fin de non-recevoir des services du Premier ministre. Le syndicat corse demandait à rencontrer Manuel Valls à Marseille comme les autres syndicats de la SNCM. 
Manuel Valls à Marseille depuis lundi, s'est entretenu mardi matin, avec les syndicats de la SNCM (CGT, CFE-PME).

Dans un courrier adressé au préfet des Bouches du Rhône en date du 5 février, le STC avait demandé à être reçu à l'occasion de cette visite, a indiqué le délégué STC de la SNCM, Alain Mosconi. Demande d'audience confirmée le jour même par le cabinet du Premier ministre.


Mais alors que des sources proches du ministère annoncent dès la veille du déplacement qu'"une délégation de l'intersyndicale de la compagnie en redressement judiciaire devrait être reçue mardi matin", le syndicat corse reçoit le lundi matin un mail indiquant que "[sa] demande d'audience n'a pas pu être pris en compte".


"Ce gouvernement décide sciemment sur ce dossier brûlant d'entendre tous les partenaires sociaux, sauf ceux qui peuvent se prévaloir au regard de leur histoire, d'être en plus de la voix des salariés, celle de la Corse et des Corses", a dénoncé le délégué STC de la SNCM Alain Mosconi.

Le STC, qui rappelle être "en nombre de voix et d'élus, la deuxième organisation syndicale de la SNCM", a demandé à être reçu par le Premier ministre, sans exclure la possibilité de mener des actions syndicales.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports maritimes transports politique