• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La grève de la CGT des Marins menace le déplacement des supporters du SC Bastia

ILLUSTRATION - Le Pascal Paoli dans le port de commerce de Bastia (Haute-Corse) / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
ILLUSTRATION - Le Pascal Paoli dans le port de commerce de Bastia (Haute-Corse) / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

La CGT des Marins de Marseille s'inquiète dans un courrier adressé mercredi à la direction de la SNCM "de possibles débordements" sur le port de Bastia liés à la grève nationale prévue jeudi 09 avril, jour du déplacement de supporters du SC Bastia pour la finale de la Coupe de la Ligue à Paris.

Par Grégoire Bézie

La Fédération Nationale des Syndicats Maritimes (FNSM) a déposé un arrêt de travail de 24 heures qui se termine le vendredi 10 avril à 6h du matin. Au coeur des revendications, la défense du pavillon français 1er registre et l'emploi maritime.

Ce préavis de grève tombe au moment où plusieurs centaines de supporters bastiais doivent embarquer jeudi sur le Pascal Paoli, depuis Bastia pour Marseille et rejoindre en voiture ou en train Paris, où se déroule samedi la finale de la Coupe de la Ligue face au PSG.

Dans un courrier envoyé au président du directoire de la SNCM et adressé en copie au préfet de la Haute-Corse, la CGT des Marins indique avoir été informé "de possibles débordements liés à cet arrêt de travail (...) en raison de sa proximité fortuite avec la finale de la coupe de la ligue". 

"Nous vous demandons de veiller à la mise en oeuvre de toutes les dispositions nécessaires afin de garantir la sécurité de l'équipage du Pascal Paoli, grévistes comme non grévistes, du personnel de l'Agence de Bastia, ainsi que celle du navire", indique Frédéric Alpozzo.

Le secrétaire général de la CGT des Marins de Marseille propose de "modifier l'horaire du Pascal Paoli afin qu'il appareille vendredi matin, au plus tôt après la grève".
 
Initialement, le SB Bastia avait prévu d'acheminer ses supporters en ferry puis dans un train spécial depuis Marseille. Un dispositif qui avait finalement été abandonné. Reste que plusieurs centaines de supporters ont tout de même prévu de se rendre en bateau sur le continent.  

C'est aussi une façon pour le syndicats de faire monter la pression alors que se joue l'avenir de la compagnie. Aucun élément n'indique qu'en Corse, la grève de la CGT soit suffisamment suivie pour empêcher l'appareillage du Pascal Paoli, a-t-on indiqué de source syndicale. 

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus