• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Attitude de Frédéric Thiriez, le secrétaire d'État aux Sports se dit “mal à l'aise”

ILLUSTRATION - Le secrétaire d'Etat aux Sports Thierry Braillard / © LIONEL BONAVENTURE / AFP
ILLUSTRATION - Le secrétaire d'Etat aux Sports Thierry Braillard / © LIONEL BONAVENTURE / AFP

Le secrétaire d'Etat aux Sports Thierry Braillard s'est déclaré "un peu mal à l'aise" en apprenant que le président de la Ligue de Football Professionnel Frédéric Thiriez n'était pas venu sur la pelouse, comme le veut le protocole, pour saluer les joueurs à l'orée de la finale de Coupe de la Ligue.

Par Grégoire Bézie avec AFP

Interrogé ce lundi sur RTL sur l'attitude de Frédéric Thiriez samedi soir, Thierry Braillard a répondu: "Un protocole c'est un rituel et c'est vrai que derrière les rituels il est toujours important, me semble-t-il, qu'il soit respecté".

"Il ne l'a pas été, je n'en connais pas les raisons, on ne m'en a pas informé, a-t-il ajouté. C'est vrai qu'ensuite, j'ai vu que les Corses avaient mal réagi, on peut le comprendre".

"J'ai été un peu mal à l'aise, a-t-il ajouté chez nos confrères de RMC Sport. Je ne vois pas pourquoi on n'a pas utilisé le protocole habituel. Les Corses sont partie prenante du championnat de France, du foot et du sport français. Je regrette un peu ce climat où on ne se sent pas tout à fait tous ensemble, alors qu'on devrait être dans l'unité."

Les dirigeants du club corse ont fortement critiqué Frédéric Thiriez, parlant de "racisme anti-corse" et appelant à sa démission. Le président de la Ligue a expliqué qu'il ne voulait pas que sa présence sur la pelouse crée "un incident qui aurait entaché la fête".

A lire aussi

Sur le même sujet

Ajaccio : le succès des glaces artisanales et locales

Les + Lus