Tuberculose bovine : la préfecture de Haute-Corse lance une alerte sanitaire

La préfecture de la Haute-Corse a indiqué mardi que des analyses ont révélé la présence de la tuberculose bovine - une maladie transmissible à l'homme - sur un animal abandonné devant les grilles de la préfecture de Bastia lors de la manifestation des agriculteurs, le 20 avril dernier.

ARCHIVES - Un bovin devant les grilles de la préfecture de Haute-Corse, lors d'une manifestation des agriculteurs le 20 avril 2015
ARCHIVES - Un bovin devant les grilles de la préfecture de Haute-Corse, lors d'une manifestation des agriculteurs le 20 avril 2015
"Le bovin laissé sur la voie publique (...) s'est révélé, suite à des analyses effectuées par les services de la DDCSPP, porteur de la tuberculose bovine".

"Cette maladie peut être transmissible à l'homme, son évolution est lente et tout à fait soignable dès lors qu'elle est identifiée", précise le communiqué de la préfecture qui invite "toutes les personnes qui ont été en contact avec ce bovin et qui ne sont pas vaccinées par le BCG à une vigilance particulière".

Comme la maladie évolue lentement, pendant des mois, voire des années, avant qu’elle ne tue un animal atteint, celui-ci peut la transmettre à de nombreux autres animaux de l’élevage avant de commencer à présenter des signes cliniques.

Le 20 avril, les agriculteurs s'étaient heurtés aux forces de l'ordre devant la préfecture de la Haute-Corse, lors d'une manifestation destinée à demander au gouvernement qu'il tienne ses promesses sur la mise à niveau des aides à l'installation des jeunes agriculteurs.

Une délégation avait été reçue deux jours plus tard au Ministère de l'Agriculture, qui a annoncé mardi un plan de mise à niveau des aides à l'installation. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter