Délibération en faveur de l'amnistie des prisonniers nationalistes

ILLUSTRATION - L'Assemblée de Corse
ILLUSTRATION - L'Assemblée de Corse

L'Assemblée de Corse a adopté jeudi soir à une très large majorité une délibération en faveur de l'amnistie des prisonniers nationalistes.

Par France 3 Corse ViaStella

48 conseillers territoriaux ont voté pour (3 non participation). L'Assemblée de Corse a très largement adopté jeudi soir une délibération en faveur de l'amnistie des prisonniers politiques. Le groupe Corsica Libera avait déposé une motion en ce sens.

S'exprimant en tribune, le président du Conseil exécutif, Paul Giacobbi, a "solennellement demandé au Président de la République et au gouvernement l'ouverture d'un dialogue démocratique et sans tabou (...) Parmi les différentes questions en suspend, celle d'une amnistie ne doit pas être éludée."

Amnistie : Paul Giacobbi à l'Assemblée de Corse

Plus de 80 communes insulaires avaient voté en faveur du rapprochement des prisonniers corses et de l'amnistie des détenus nationalistes. L'initiative revient à Sulidarità, l'organisation de défense des prisonniers corses.

En avril dernier, l'association a envoyé un courrier aux 360 maires des communes de Corse, "afin de soutenir par une délibération la démarche d'amnistie entraînant la libération des prisonniers politique corses et l'arrêt des poursuites envers les recherchés, dans les affaires judiciaires en lien avec la question politique corse." 

Trente-sept communes corses s'apprêtent à voter un texte semblable, toutes tendances politiques confondues. Trente-deux l'ont déjà fait. Toutes soulignent l'importance du dépôt des armes par le FLNC dans leur décision.

Pour Jean Marie Poli, de Sulidarità, c'est la preuve que la société insulaire évolue. "La vie en Corse aujourd'hui est rythmée par cette possibilité que nous avons d'accéder à une solution politique et de conforter un processus qui va aller vers la paix". 

Mais cette initiative se heurte encore à la question des crimes de sang. La semaine dernière, dans un communiqué, la Chancellerie s'est bornée à préciser que depuis mai 2012, 41 détenus insulaires avaient été rapprochés à la prison de Borgo.

Motion pour l'amnistie des prisonniers politiques
José Galetti, maire (DVD) de Lucciana; Jean-Marie Poli, responsable de Sulidarità; Reportage d'Antoine Albertini, Philippe Villaret, Marie-France Giuliani, Franck Rombaldi, Ramsey Kinany



A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus