• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Drame d'Ascu : une quatrième victime localisée par les secours

10/06/15 - Une cinquantaine de secouristes, dont des gendarmes de haute montagne et des pompiers, ont été engagés mercredi dans cette opération. Quatre hélicoptères - les deux Dragon de la Sécurité Civile en Corse, l'EC145 de la gendarmerie et le Super-Puma de la base aérienne de Ventiseri-Solenzara, en Haute-Corse), ainsi qu'une vingtaine de véhicules ont été mobilisés.​ / © FTVIASTELLA
10/06/15 - Une cinquantaine de secouristes, dont des gendarmes de haute montagne et des pompiers, ont été engagés mercredi dans cette opération. Quatre hélicoptères - les deux Dragon de la Sécurité Civile en Corse, l'EC145 de la gendarmerie et le Super-Puma de la base aérienne de Ventiseri-Solenzara, en Haute-Corse), ainsi qu'une vingtaine de véhicules ont été mobilisés.​ / © FTVIASTELLA

Le corps d'une quatrième personne décédée dans l'accident de montagne de mercredi en Haute-Corse a été découvert jeudi par les sauveteurs, ont indiqué les services de secours.

Par France 3 Corse ViaStella avec AFP

Le cadavre a été localisé par les gendarmes et pompiers de haute-montagne au fond du canyon qui serpente au pied du cirque de I Cascittoni, à environ 1.500 m d'altitude.

Aucune indication n'a été fournie sur le sexe et la nationalité de cette quatrième victime. Au moins une personne disparue était toujours recherchée à la mi-journée.​

Au lever du jour, jeudi, tandis que les appels à la prudence se multipliaient, un hélicoptère de la gendarmerie a commencé des rotations à partir de la station de ski du petit village d'Asco, au pied du monte Cinto (2.706 m), point culminant de la Corse.

Il a déposé des équipes de gendarmes et de pompiers de haute-montagne dans le cirque d'I Cascittoni, appelé aussi "cirque de la solitude", où a eu lieu l'accident

Drame d'Ascu : le point à la mi-journée
Alain Thirion, préfet de Haute-Corse; un rescapé, hier soir; Reportage de Pauline Lavoix, Typhaine Urtizverea, Anne-Laure Louche

Les corps des trois autres personnes décédées, deux hommes et une femme, reposent dans une chapelle ardente à Corte, à la caserne Chabrières, cantonnement de l'Unité d'instruction de la Sécurité civile (UISC).

Les deux blessés graves sont hospitalisés à Bastia.

Au total, une douzaine de touristes belges et français se déplaçant en un ou plusieurs groupes ont été impliqués. Un bilan précis de l'accident, le plus grave enregistré dans la montagne corse depuis une trentaine d'années, était encore difficile à établir en raison des récits divergents émanant des survivants et des témoins.

A lire aussi

Sur le même sujet

Corse : il sera bientôt possible de payer ses impôts dans un bureau de tabac

Les + Lus