• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ascu : les recherches se poursuivent pour retrouver d'autres victimes

11/06/15 - Les recherches se poursuivent jeudi pour retrouver encore un disparu lors du glissement de terrain qui a emporté mercredi une douzaine de randonneurs belge et français sur le GR20. / © PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP
11/06/15 - Les recherches se poursuivent jeudi pour retrouver encore un disparu lors du glissement de terrain qui a emporté mercredi une douzaine de randonneurs belge et français sur le GR20. / © PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

Le bilan provisoire de l'accident de montagne en Haute-Corse s'est alourdi jeudi avec la découverte du corps d'une quatrième personne décédée, tandis que les recherches se poursuivent pour retrouver encore deux disparus lors du glissement de terrain qui a emporté une douzaine de randonneurs.

Par France 3 Corse ViaStella

Un corps a été retrouvé au fond du canyon du cirque de I Cascittoni, à environ 1.500 m d'altitude, où a eu lieu l'accident.

La victime, dont l'identité n'a pas été communiquée, a pu tomber d'une hauteur de 300 m, selon les sauveteurs, pompiers et gendarmes de haute-montagne qui ont travaillé dans des conditions très périlleuses.

Accident Asco : le point sur les recherches
Alain Thirion, Préfet de Haute-Corse; Compte-rendu de Pauline Lavoix, Philippe Villaret, Anne-Laure Louche


Deux victimes portées disparues

Des vêtements ont été également retrouvés par les sauveteurs dans le canyon. Ils pourraient appartenir à une cinquième victime, un randonneur âgé d'une trentaine d'années, de nationalité française, porté disparu. 

"Il n'est pas impossible qu'il y ait une cinquième victime et les recherches continuent. Mais, si la météo se dégrade et qu'il y a un risque relativement élevé, on les interromprait", a déclaré à la presse le préfet de Haute-Corse, Alain Thirion. 

Une soixantaine de secouristes participaient toujours aux recherches jeudi. Les opérations ont repris à l'aube avec de nouvelles rotations d'un hélicoptère de la gendarmerie pour déposer les sauveteurs en altitude.

Jeudi soir les recherches ont été suspendues. Elles reprendront vendredi, si les conditions météo le permettent. Selon les dernières informations, il y aurait encore deux victimes portées disparues. 

Les recherches sont rendues encore plus difficiles du fait que les sols et les parois sont gorgés d'eau depuis les violents orages des derniers jours. Une vidéo amateur, prise après l'orage, témoigne de la dangerosité des lieux, alors que des torrents d'eau descendent encore de la montagne.

Alors que les opérations sont entrées dans une "phase d'identification" des victimes, Alain Thirion a confirmé que deux des trois premières victimes, une femme et un homme, sont de nationalité française, la troisième étant belge. Des contacts, a-t-il dit, ont été établis avec leurs familles.

Les corps des victimes reposent dans une chapelle ardente installée à la caserne Chabrières de Corte, cantonnement de l'Unité d'instruction de la Sécurité civile (UISC).

Deux blessés graves, de nationalités belge et française, âgés de 25 et 40 ans, sont toujours hospitalisés en service de soins intensifs de l'hôpital de Bastia. "L’un d'eux a dû subir une intervention chirurgicale", a précisé la direction de l'hôpital dans un communiqué. "L’état de ces deux patients est considéré comme sérieux, sans que le pronostic vital soit engagé". 

Deux autres blessés moins sérieusement atteints ont été soignés à Corte.

Des rescapés de la douzaines de touristes belges et français impliqués dans l'accident provoqué par un orage, prévu mais d'une violence exceptionnelle durant près de deux heures, ont été pris en charge par l'UISC.

A lire aussi

Sur le même sujet

Ajaccio : avant-première du film algérien « Papicha » sélectionné aux prochains Oscars

Les + Lus