Assassinat d'Antoine Sollacaro : la justice ordonne la poursuite de l'information judiciaire 

Ce lundi 21 janvier, la chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence a infirmé l'ordonnance de renvoi devant la cour d'assises de Jacques Santoni, Mickael Ettori et André Bacchiolelli. Les trois hommes sont soupçonnés d'avoir participé à l'assassinat d'Antoine Sollacaro en 2012. 

© Pascal Pochard-Casabianca / AFP
Nouveau coup de théâtre dans le dossier judiciaire de l’assassinat d’Antoine Sollacaro, le 16 octobre 2012, et de la tentative contre Charles Cervoni, le 1er septembre 2012 à Ajaccio.

La chambre de l’instruction de la Cour d’Appel d’Aix en Provence a infirmé l’ordonnance de renvoi devant la cour d’Assises de Jacques Santoni, chef présumé du Petit Bar, et de deux de ces membres Mickael Ettori et André Bacchiolelli. 

La chambre de l’instruction a ordonné le renvoi à l’instruction, et la poursuite de l’information judiciaire. Une confrontation devrait avoir lieu entre le repenti et Jacques Santoni. Le 31 août dernier, le juge d’instruction a ordonné le renvoi de trois hommes devant la cour d’assises des Bouches-du-Rhône.

 
Assassinat d'Antoine Sollacaro : la justice ordonne la poursuite de l'information judiciaire 

 

« Je suis descendu voir Jacques »


Patrick Giovannoni, ancienne petite main du Petit bar devenu repenti, avait révélé au juge d’instruction :  « Je suis descendu voir Jacques. Je lui demande si c’est eux. Il me répond oui. » La Chambre de l’instruction a aussi demandé que soit versé à la procédure le dossier de détention et trafic d’armes dans lequel le repenti est poursuivi.

Jacques Santoni est renvoyé devant la Cour d’Assises pour complicité d’assassinat en bande organisée et association de malfaiteurs pour la tentative d'assassinat contre Charles Cervoni, et association de malfaiteurs, recel et détention d’armes pour l'assassinat d'Antoine Sollacaro.

André Bacchiolelli pour tentative d’homicide en bande organisée pour la tentative d'assassinat contre Charles Cervoni, et association de malfaiteurs, recel et dépôt d’armes pour l'assassinat d'Antoine Sollacaro. Michaël Ettori pour associtaion de malfaiteurs et recel pour l'assassinat d'Antoine Sollacaro, et Patrick Giovanonni pour association de malfaiteurs pour la tentative d'assassinat contre Charles Cervoni.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société